Grèce Voyages

Santorin : island guide

La troisième étape de notre échappée grecque nous a conduit sur sur l’île de Santorin. Pas un jour ne se passe sans que je ne vois passer des photos de cet endroit : il fallait donc l’inclure dans notre voyage pour pouvoir se dire “on l’a fait”. Nous avons donc pris à nouveau un ferry Blue Stars depuis Páros durant trois heures, et rejoint la plus Instagram-friendly des baies de la mer Égée.

Arrivée Oia Santorin

Quoi faire à Santorini ?

  • Oía est souvent cité comme le plus beau village de l’île. Si en journée le tourisme ne paraît pas être de masse ; à l’approche du coucher du soleil, une foule de vacanciers se retrouve pour partir à l’assaut du meilleur spot d’où admirer le coucher du soleil.

Oia 2Oia 3Oia 3

  • Fíra, c’est le deuxième village le plus connu de l’île. On peut y observer un incroyable coucher de soleil qui donne l’impression que les maisons blanches et bleues, bien typiques de la Grèce, vont chaque soir s’embraser. Le centre est beaucoup moins prisé qu’Oía, ce qui est très appréciable. Les ruelles typiques des Cyclades apportent comme toujours leur touche de charme, et on ne se lasse pas de photographier chaque nouvel édifice se trouvant sur notre passage. Seul petit désagrément, l’odeur intempestive de crottin d’âne qui parfume l’ensemble du paysage 😮 .

Vue de Fira SantorinLes toits de Fira SantorinCoucher de soleil Fira Santorin

  • Randonnée Fíra à Oía : ce trajet à pied, nous l’avons réalisé en 2 heures. Si en période creuse elle est accessible à tous (à condition d’avoir des bonnes chaussures), en été elle est très difficile à cause de la chaleur. En effet, on ne trouve pas un seul brin d’ombre sur une grande portion de la randonnée.

Randonnée Fira Oia Randonnée Fira Oia

  • Journée bateau : pour 26€ par personne, nous sommes partis pour une excursion de 6 heures avec la compagnie Caledera’s Boat. La journée a commencé à 10H30 par un premier arrêt sur l’île volcanique Néa Kaméni, dont l’entrée coûte 2,50€. On nous fait découvrir ensuite les sources d’eaux chaudes, avant de faire une pause déjeuner sur l’îlot de Thirassia où il est possible de se baigner. Enfin le bateau peut déposer les vacanciers qui le souhaitent à Oía ou à Fíra. Je dirais que cette sortie n’est pas indispensable, cela dit on a beaucoup apprécié le fait d’être en mer. Attention tout de même, il se pourrait que les points d’intérêt soient bondés durant la haute saison.

ThirassiaHot Spring Néa KaméniThirassia

Où manger à Santorini ?

  • Chef’s Garden (Fíra): une adresse qui ne fait pas rêver par son cadre (le restaurant se trouve en bord de route), mais qui n’a rien à envier aux autres restaurants de l’île tant les plats servis étaient délicieux – 27€ à deux pour une entrée, deux plats et boissons.
  • 218 Degrees (Oía) : une terrasse dotée d’une vue à couper le souffle, à l’abri du tumulte. Les plats y étaient bons et copieux – 34€ à deux pour une entrée, deux plats et boissons.
  • Boulangerie Milopetra (Kartaderos) : on a adoré cette adresse pour les petits-déjeuners et les pique-niques. On y trouve des salades et des sandwichs hyper frais et qui sortent de l’ordinaire : de quoi soulager son estomac quand on a abusé des restaurants !
  • Pitogyros (Oía) : le plat de fast-food le plus emblématique de la Grèce. Pour 10€ à deux avec boissons incluses, pourquoi se priver ?
  • Lioyerma Lounge Cafe Pool Bar (Oía) : de passage à Oía pour la journée, j’ai beaucoup aimé cet endroit afin de piquer une tête. L’endroit est un peu rustique mais la vue de l’autre côté de l’île très reposante. Pour profiter de la piscine, il suffit seulement de consommer au moins une boisson (cocktails ou soda).

Restaurant Fira Santorin

Se déplacer à Santorin

À l’approche de l’île, c’est Oía qu’on découvre en premier lieu, avant de rejoindre le port qui se trouve juste après Fíra. La marée humaine à la descente du ferry s’éparpille en quelques minutes pour rejoindre vans, taxis et bus locaux déjà sur le qui-vive. Pour ma part, c’est cette dernière option que je choisis. Pour 1,80€, nous rejoignons via un chemin aussi sinueux que vertigineux, le petit village de Kartaderos.

Vue de Fira

Où dormir à Santorini ?

Nous avons loger durant 3 nuits à la Villa Manos, situé aux abords de Kartaderos. Ce charmant hôtel où l’on trouve tout le confort nécessaire (y compris une rafraîchissante piscine), offre une prestation au rapport qualité qui me semble imbattable : 70€ par nuit (tarif bien en deçà de ceux affichés dans les deux principaux villages).

Situé à moins de 5 minutes en bus de Fíra ou une vingtaine de minutes à pied (attention, balade sportive 😉 ), nous avons beaucoup aimé cet endroit et n’avons pas eu la sensation de passer à côté de l’expérience “grand luxe” de Santorin. Chaque chambre est dotée de la climatisation et d’un espace kitchenette avec frigidaire.

Se déplacer à Santorin

Comme à Paros, il est très facile de louer un quad, un scooter, ou une voiture. Concernant les prix, ils sont en moyenne un peu plus élevés. En ce qui concerne les transports en commun, l’île est très bien desservie par les bus que j’ai trouvé d’ailleurs très modernes. Il arrive cependant qu’ils soient bondés aux heures de pointe, ce qui peut entraîner le fait que tu doives voyager debout calé entre deux sièges sur plusieurs kilomètres.

Comment retourner à Athènes ?

S’il est tout à fait possible de reprendre le ferry durant environ sept heures pour retourner sur la capitale, de mon côté j’ai préféré optimiser notre temps en prenant un vol de 50 minutes depuis le petit aéroport de l’île. On y trouve de nombreuses compagnies : Ryan Air, Small Planet, Blue Panoroma, Aegan, Meridiana, Olympic, Transavia, Sky Express et Volotea que nous avons empruntée. Néanmoins, je te recommande d’y aller en avance car l’aéroport est mal organisé et les stewards semblaient avoir reçu comme consigne de mesurer tous les bagages sans exception.

Mon avis sur Santorin

Les paysages qu’offrent Santorin sont tout à fait éblouissants et ors du commun. Ils valent sans l’ombre d’un doute le détour. Toutefois, à en écouter les Grecs, il semblerait que l’île soit victime de son succès : prix en constante hausse, ruelles bondées, boutiques luxueuses et hôtels 5 étoiles qui ne cessent de fleurir, on n’en oublierait presque le charme de la Grèce tient aussi à son authenticité. C’est donc un bilan en demi-teinte que je ferai : oui fonce découvrir Santorin ne serait-ce que pour que quelques jours car c’est une île somptueuse, mais rends toi y durant la basse saison pour en apprécier véritablement sa beauté.

Ecrire un mot doux