Les intérieurs brésiliens

Lifestyle

Les intérieurs brésiliens

La Coupe du monde 2014, c’est aussi l’occasion de découvrir le Brésil. Il serait sot de vouloir réduire ce pays au football et à la samba. C’est pourquoi j’ai décidé de t’emmener visiter des intérieurs dont la déco vaut réellement le détour.

Si tu as regardé les premiers matchs de la compétition et notamment ceux de la Seleçao, tu as pu noter que les Brésiliens n’ont pas failli à leur réputation: ils ont le sang chaud! Comme nous informe le Routard, “très démonstratifs, les Brésiliens ont le contact facile, et on se donne fréquemment l’abraço (l’accolade). Le rapport au corps est très libre le long des côtes, le climat tropical et la plage incitant à se vêtir légèrement, donc à montrer son corps.” C’est un pays qu’il me plairait de visiter. En attendant, j’ai déjà repéré quelques endroits où poser mes valises. Regarde !

Homestyle BrésilUne vue imprenable de Rio dès le saut du lit

Je m’imagine prendre mon petit déjeuner gorgé de fruits et filer sous cette douche, sans quitter des yeux la plage au sable doré de Rio. Je pense que je m’y ferai rapidement, prête à dire bye bye à la grisaille parisienne.

Homestyle BrésilUn coin de paradis en adéquation avec la nature

Plus tard, après avoir avoir atténué mon jet-lag je me lancerai dans un trek et irai me ressourcer dans cette sublime maison de bois. J’ai déjà repéré un transat !

Homestyle BrésilLa plén’attitude dans le sud du Brésil

Par la suite, je prendrai le cap pour le sud. J’ai totalement craqué pour l’esthétique de cette terrasse qui me rappelle mon sud natal. Le bois semble avoir vécu plein de choses et surtout j’adore les détails colorés des chaises bleues et de la banquette à rayures.

Homestyle BrésilSe ressourcer en bord de mer

Et si finalement, je m’accommode au mode de vie brésilien j’ai déjà trouvé mon pied-à-terre: ma maison bleue adossée à colline!

Sources: Casa Abril et Planète déco

Saveurs d’Asie

bonnes adresses Food

Saveurs d’Asie

Je reviens cette semaine avec un nouvel article traitant de la cuisine d’Asie. Etant cambodgienne et ayant grandi en France les nourritures asiatique et française sont mes favorites. Dernièrement, j’ai profité du fait que de la famille était sur Paris pour découvrir et redécouvrir quelques restaurants. Je t’emmène donc en Asie du Sud-Est, dans quatre pays (Vietnam, Cambodge, Laos & Japon) que j’affectionne particulièrement. Bon appétit!

Le Vietnam

Le restaurant Hanoï se trouve au cœur du Marais. C’est mon oncle de Washington qui m’y a emmené. C’est un restaurant que je te recommande à toi petit Frenchy qui n’a pas l’habitude de manger asiatique. Ne t’en fais tu seras dépaysé sans pour autant “choquer” ton palet. En effet, épices et piment sont assez modérés!

Points positifs :

  • Très belle présentation des plats
  • Un goût adapté à la culture française
  • Un personnel disponible pour vous expliquer les plats
  • Une carte épurée, présentant les principaux mets vietnamiens.

Points négatifs :

  • Des prix bien plus importants que dans le quartier asiatique (13ème). Compter du simple au double.
  • Espace à l’étage un peu trop étroit.
  • Manque d’épices et de piment (même si on peut en rajouter par la suite) pour ceux qui sont habitués à manger asiatique.
  • Des menus aux prix attractifs, mais finalement on se retrouve avec des quantités réduites et le rajout de 2€ à 4€50 pour certains plats ce qu’il fait qu’il vaut mieux commander à la carte. Pour le coup, cela donne l’impression de se faire arnaquer.
  • Gros bémol pour le Bun Cha et le Loc Lac.

 41 Rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, 75004 Paris / 01 42 74 20 48

nems-hanoi-paris4Les traditionnels patés impériaux (nems) au porc qu’on ne présente plus.

saladepapaye-hanoi-paris4Salade de papaye, crevette et poulet. Piment servi à part. Je l’ai trouvé assez fade. 8€

hanoi5Nem nuong : un régal ! Je recommande vivement ce plat.

hanoi6Bœuf lôc lac : bof bof ! On n’a pas retrouvé le côté braisé/caramélisé de la viande. 16€

Le Laos

Je te présente ici le Lao Lane Xang 2 que j’ai découvert il y a quelques mois, grâce à mon cousin. Autant te dire, qu’il est devenu notre QG, surtout depuis que le boyfriend l’a approuvé! Situé en plein quartier chinois (13ème arrondissement), ce restaurant se démarque de tous ses voisins. Jouant la carte du raffinement et de la sobriété, ce dernier ne passe pas inaperçu. La décoration est sublime avec une partie sous les toits laissant transparaître de la lumière naturelle. Cependant, cet établissement est avant tout un lieu de convivialité, où j’aime me retrouver en famille. Attention aux groupes, il est impératif de réserver sous peine de devoir faire la queue.

Points positifs :

  • Des prix tout à fait raisonnables, malgré “l’allure” qu’a le restaurant. On s’en sort généralement pour 13/14€ par personne.
  • De jolies présentations servies dans un superbe cadre.
  • Des recettes incontournables, avec de véritables saveurs. Le goût est authentique, il ne faut pas avoir peur des épices.
  • Des serveurs super sympa!
  • Possibilité de manger en groupe tranquillement (sans être trop pressés, comparé à d’autres enseignes du quartier).
  • Ils servent du Bandol: je like!

Points négatifs :

  • Certains jours de rush, j’ai eu l’impression que le travail avait été moins attentionné. Mais rien de grave.
  • Mes parents ont trouvé certains plats trop sucrés. Personnellement, ça ne m’a pas dérangé.
  • Ce n’est pas du typique laotien, tu pourras aussi découvrir des spécialités thaïlandaises notamment.

102 Avenue d’Ivry, 75013 Paris / 01 58 89 00 00

LAOLANE1Entrecôte Lao (environ 15€). C’est la succulente sauce qui fait tout le plat !

LAOLANE2Canard laqué au curry rouge et basilic, sauce au tamarin. Un régal, qui plaira à tous ! J’en mets ma main à couper. (Environ 13€). Il faut absolument le commander !

LAOLANE3Brochettes de boeuf : Pas hyper fan de ce plat, rien d’exceptionnel. (Environ 10€)

Le Cambodge

Bon il s’agit d’un restaurant particulier pour moi puisque c’est celui d’un membre de ma famille. Cependant, je promets d’être impartiale! La Mousson se situe dans le 15ème arrondissement de Paris, tout près du nouveau centre commercial Beaugrenelle. Comme le dit la chef, plus qu’un déjeuner c’est une évasion que l’on vous propose.

Points positifs :

  • Un restaurant typiquement cambodgien, ce qui est assez rare.
  • Des présentations très travaillées qui mettent l’eau à la bouche.
  • N’hésitez pas à interpeller les gérants qui se feront un plaisir de vous en apprendre plus sur la culture cambodgienne.
  • Situé dans un quartier calme, vous pourrez facilement y dîner entre amis puisque le restaurant est réparti sur deux étages.

Points négatifs :

  • Comme c’est une cuisine authentique, il ne faut donc pas hésiter et se jeter à l’eau au moment de la commande.

Prix corrects: menu du midi 13€80, soir 16€ et à la carte 22-30€.

45, avenue Emile Zola 75015 Paris / 01 45 79 98 52

IMGP1065Brise du Mékong – salade liseron d’eau aux crevettes: miaaaaaaaaaaaaaam !

moussonPoulet sauté aux poivrons croquants ! Délicieux avec un riz blanc parfumé.

Le Japon

Si tu es fan de makis california alors tu dois te rendre chez Wrap N Roll de toute urgence! Situé à proximité de Saint-Lazare, ce restaurant est une véritable tuerie ! Inutile à mes yeux d’écrire un roman, je pense que les photos parlent d’elles-mêmes !

Points positifs :

  • Un large éventail de saveurs. C’est simple, il y en a pour tous les goûts.
  • Servis par 8 ou 10, ces makis vous rempliront largement la panse.
  • Une présentation qui pousseront même les réfractaires à prendre leurs plats en photo!
  • Des prix plus qu’attractifs! De 10€95 à 19€95 (pour ceux à la Saint-Jacques). Pour avoir la traditionnelle salade et la soupe miso compte 1€ supplémentaire.
  • Un service très rapide, idéal pour ta pause déj’.

Points négatifs :

  • Je ne commande jamais la salade et la soupe miso que je ne trouve pas du tout top là-bas.
  • Impossible de réserver, ce qui est compliqué quand on vient en groupe.

10 Rue de Budapest, 75009 Paris / 01 56 92 02 13

IMG_2857_Source photo: NY in Paris

wrapnroll2Caterpillar roll, 11€95, tempura crevette recouvert d’une délicieuse tranche d’avocat.

Visite au Crotoy

bonnes adresses Crotoy Food paysages français Voyages

Visite au Crotoy

Jeudi dernier étant férié, je suis partie dans la Baie de Somme avec mes parents ainsi que mon oncle et ma tante, au Crotoy. Mon oncle nous ayant au préalable vanté la fraîcheur des fruits de mer de la région, nous étions en route dès 9h du matin. Située à environ deux heures trente de Paris (plus ou moins, selon les bouchons quoi!), cette ville portuaire a été classée parmi les plus beaux villages de France en 2004. ” Le Crotoy est sur une lande de terre au bord de la Manche, qui lui donne une configuration de quasi-presqu’île.” Ça, c’est Wikipédia qui le dit.

La baie de somme

La baie de somme

La baie de somme

Nous avions décidé de déjeuner Chez Mado, face à la mer afin de pouvoir admirer les allers et venues des marées. Ce restaurant gastronomique offre une vue imprenable sur la baie.

Si mon père et mon oncle ont opté pour un plateau de fruits de mer (1/2 homard français, 9 huîtres normandes, 2 tourteaux, des bulots, 2 langoustines, des vignots et des crevettes) à 116 euros; ma mère, ma tante et moi-même avons préféré prendre des menus. Après avoir fait notre micmac entre celle qui préférait les moules et l’autre qui voulait le gâteau au chocolat sauce menthe, je me suis retrouvée avec une version améliorée du “préféré de Michou” à 34€. Il s’agissait donc d’une mise en bouche « hure du pêcheur et crème acidulée » (+), suivie de la soupe de poisson maison (-) en entrée, d’un suprême de tacaud à la Crotelloise (+), puis d’une assiette de fromage (-) et enfin une tarte aux pommes grand-mère (++).

La baie de somme

La baie de somme

Les points positifs :

  • Le cadre du restaurant
  • Les quantités tout à fait adéquates, bien que j’aurais pu me passer de l’assiette de fromage.
  • Découverte d’une sorte d’algue appelée « oreille de cochon » ou aster maritime qui ressemble fortement à la mâche avec un goût succulent.
  • Le vin: Crozes Hermitage.

Les points négatifs :

  • Un service déplorable. Lent et long! Une seule personne était habilitée à prendre les commandes, les autres serveuses servaient uniquement.  De plus, ils nous ont servi le mauvais plateau de fruits de mer que nous avons donc entamé avant que je ne me rende compte qu’il s’agissait d’un plateau « inférieur » avec donc moins de produits.
  • Pour un gastronomique, la cuisine manquait de raffinement et de finesse.
  • Le prix des plateaux de fruits de mer était un peu excessif à mon avis.

La baie de somme

Quoi qu’il en soit je suis ravie d’avoir exploré la Picardie ! Je ne sors que très peu souvent de Paris, étant donné que je n’ai pas de voiture. J’avais déjà adoré la Normandie en octobre dernier et cela me donne envie de découvrir davantage ce dont regorge les alentours. Affaire à suivre…

Blablabla Films

Movie : Her

Il est vraiment rare qu’un film parvienne à me bouleverser. A vrai dire, la liste est extrêmement courte : il y a eu Boys don’t cry, Precious, Sauvez Willy (oui oui) et Slumdog Millionaire je crois. Dernièrement il y a eu Her de Spike Jonze.

C’est donc pourquoi j’ai voulu écrire un article à ce propos. J’avais tout simplement envie de te donner envie de le regarder. Pour ma part, je pensais voir un biopic de Freddie Mercury lorsque que je me suis lancée dans la vision de ce film. Ne me demande pas pourquoi ! Et finalement, j’étais encore une fois bien loin du compte. Je crois que c’est finalement la meilleure façon que de se laisser emporter par un film que d‘ignorer de quoi il traite. C’est ma façon à moi d’être impartiale. Pour  les curieux, lisez la suite si vous souhaitez en savoir plus.

Pas de spoiler je te promets, mais juste un petit synopsys : Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de « Samantha », une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux… (Allociné).

Pourquoi j’ai aimé :

1)      L’action se déroule dans un futur si proche qu’il ne nous est pas inconcevable en  tant que spectateur que de s’y projeter, d’y croire et d’imaginer que cela puisse nous arriver.

2)      La voix de Scarlett Johanson ne peut laisser personne de marbre. Et étonnamment, ce n’est pas la voix qui devait « apparaître » dans ce film de prime abord. Bien joué Spike et surtout bien joué Scarlett qui a remporté le Prix d’Interprétation Féminine au 8ème Festival International du Film de Rome, en novembre 2013. Définitivement, je pense que sans elle, Her n’aura pas eu la même résonnance.

3)      La B.O à base d’Arcade Fire, Grimes, Aphex Twin, Yeah Yeah Yeahs ! Chaque musique y trouve sa place et a définitivement son importance.

4)      Joaquim Phoenix : ce héros maladroit. Le type arrive tout de même à porter le film seul sur ses épaules ! J’ai adoré Matthew McConaughey dans Dallas Buyers Club, mais je trouve que Joaquim Phoenix méritait aussi de recevoir l’oscar du meilleur acteur. Ok, il n’y a rien à voir mais quand même !

5)      Parce qu’en tant que c’est une belle histoire d’amour du 21ème siècle et que les couleurs de ce film sont magnifiques. Oui les couleurs ça m’inspire, que veux-tu ? Point !

“It’s like I’m reading a book… and it’s a book I deeply love. But I’m reading it slowly now. So the words are really far apart and the spaces between the words are almost infinite. I can still feel you… and the words of our story… but it’s in this endless space between the words that I’m finding myself now. It’s a place that’s not of the physical world. It’s where everything else is that I didn’t even know existed. I love you so much. But this is where I am now. And this who I am now. And I need you to let me go.”
Welcome

Blablabla

Welcome

L’idée de créer un blog n’est absolument pas nouvelle. En effet, depuis mon adolescence j”ai tenu de nombreux blogs (via différentes plateformes telles que Skyrock, Blogger et plus récemment Tumblr) traitant de mes passions (d’ado boutonneuse) du moment (qu’on passera sous silence, veux tu?!).

J’y étais très fortement attachée et puis finalement mon implication (créas de folie avec Photofiltre et gifs animés et tout!) s’est essoufflée durant quelques années. Il faut dire aussi que je pratiquais un sport à un niveau assez conséquent (ouais, ouais), qu’après mon bac j’ai entamé une classe prépa qui m’a conduite à déménager à Paris; et qu’entre mes séances shopping et les garçons en tête, je me suis vite lassée de passer mon temps libre derrière les écrans. Tu piges le truc quoi!

Etudiante en école de commerce depuis maintenant deux ans, je me retrouve en stage pour six mois dans une boîte de cosmétiques et j’enchaîne sur une année de césure qui me conduira – je l’espère – à San Francisco (#fingercrossed). Cela étant dit, j’ai donc davantage de temps à consacrer à mes centres d’intérêt! Pour ton plus grand bonheur, étant devenue raisonnable avec l’âge (ah oui j’ai vingt-et-un ans), je n’ai plus envie de t’embêter avec l’actu de mes starlettes préférées mais plutôt de partager des tranches de vie avec toi Ô cher lecteur.

Ici il s’agira ici de discuter de sujets variés tout en partageant nos avis et notre expérience à chacun. Pas de langue de bois, ni de polémique! Personne ne jugera personne, sera mon premier commandement.

Sur ce, je t’embrasse ♥