États-Unis

New York : City guide

Disposant d’encore quelques jours de congés, j’ai décidé en août dernier, juste avant notre séjour en Grèce, de prendre un aller-retour pour New York. Ma cousine résidant et travaillant à Brooklyn depuis 3 ans et demi, ce fut l’occasion d’organiser un girl trip !

C’était la seconde fois que je posais les pieds sur le sol américain. En effet, j’avais déjà eu la chance de visiter New York et Washington DC avec mes parents en 2009. J’avais alors 16 ans et j’avais déjà réalisé à l’époque un vlog. Cette fois aussi, j’ai réalisé une vidéo (bien plus réussie d’ailleurs), et elle se trouve ci-dessus.

Drapeau américain

New York avec Norwegian Airlines

Le 30 Septembre dernier, je me suis donc envolée vers les États-Unis avec la compagnie Norwegian qui dessert New York JFK depuis London Gatwick. Avec une réservation faite environ un mois et demi avant le départ, je m’en suis sortie pour £400 aller/retour. À noter qu’il était possible de ne payer que £300, avec seulement bagage cabine et sans le repas.

D’autre part, j’ai fait la connaissance sur place d’une irlandaise qui elle a payé seulement £120 pour son vol son aller-retour, en réservant 8 mois à l’avance. Pour en dire davantage sur la compagnie, j’ai trouvé l’avion très confortable en classe économique et le service hyper satisfaisant.

Liberty Island depuis Hudson River

Que faire à New York ?

Comme beaucoup de touristes, je l’imagine, j’ai été dévorée par une étrange “boulimie” durant ce séjour : c’est simple, je me réveillais très tôt et me coucher tard car je souhaitais tout (re)voir, tout faire, tout goûter… Hormis la liste d’incontournables (Central Park, Statue de la Liberté, Grand Central, Times Square…) qui me paraît inutile de citer et décrire, tu trouveras ci-dessous ma liste de bons plans du côté des visites :

  • Sandeman Walking Tour (3 heures): la balade débute au pied du Museum of the American Indian, localisé près du métro Bowling Green. On ne marche pas beaucoup durant cette visite, mais on découvre tout de même de nombreux points d’intérêt du Lower Manahattan tels que : Wall Street, 9/11 Memorial, Battery Park, Fraunces Tavern, Canyon of Heroes, Charging Bull…

Wall Street New York

  • Brooklyn Bridge, Brooklyn Heights & DUMBO Walking Tour (3 heures) : le tour débute à la fontaine de City Hall, avant que le groupe puisse entamer la traversée de l’iconique mais périlleux Brooklyn Bridge (attention aux cyclistes et aux perches à selfie). La visite se poursuit ensuite dans les rues huppées de Brooklyn Heights, avant de s’achever au Fulton Ferry Landing à DUMBO qui offre une vue imprenable sur la skyline.

Brooklyn BridgeBrooklyn Bridge vueFreedom Tower du Brooklyn BridgeDUMBOBridge New YorkSkyline New York

  • SoHo, Little Italy & Chinatown Walking Tour (2 heures) : la première partie de la visite se concentre sur SoHo (en passant par Spring Street, Iron District, Haughwout Building, l’ancien condo d’Heath Ledger), avant de descendre sur Little Italy, puis terminer sur Canal Street au cœur de Chinatown. Ce fût l’occasion d’en apprendre davantage sur ces deux groupes d’immigrés et de mieux comprendre leur intégration.

Soho New YorkLady Liberty Street Art New YorkChinatown New YorkChelsea New YorkLittle ItalyStreet Art New YorkChinatownCanal Street

  • Chelsea, Greenwich Village & High Line Walking Tour (3 heures) : les deux premières heures du tour sont consacrées à Greenwich Village, un quartier où la culture est à l’honneur :  de Bob Dylan en passant par Jimi Hendrix au Café Wha, ou encore l’appartement de Monica dans Friends, les références sont nombreuses ! Ensuite le guide nous dirige jusqu’à la High Line, un parc urbain suspendu qui vaut véritablement le détour.

High Line New YorkHigh Line New YorkHigh Line New York Empire State Building

  • Généralités sur les walking tours : l’ensemble des walking tours cités ci-dessus sont “gratuits”, mais il convient toujours de donner un pourboire aux guides pour leurs temps. Pour ma part, je donnais à chaque fois $20.
  • Barge Willy Wall à Jersey City : un bar aménagé sur les rives de l’Hudson River et qui offre une vue à couper le souffle sur Manhattan. Le coût de la traversée est de $30. Attention si tu as le mal de mer, cette visite est à éviter.

Skyline depuis Hudson RiverEmpire State Building, vue depui l'Hudson River

  • Memorial 9/11 : cette visite est incontournable. J’avais quelques appréhensions à la faire mais j’ai trouvé l’ensemble très juste. On y passe facilement entre 2 et 3 heures. Le tarif s’élève à $24 + $2 de frais de gestion, et $7 en option pour l’audio guide commenté par Robert De Niro. J’ai trouvé les témoignages hyper intéressants, donc je te recommande de le prendre si tu en as les moyens. En achetant et en choisissant mon horaire sur internet, j’ai pu rentrer en moins de 10 minutes dans le mémorial. Il est aussi possible d’acheter des billets sur place, mais le fil d’attente est généralement assez longue.
  • Top of the Rock ($34) : comme pour le mémorial du 11 Septembre, on book en avance un créneau à une horaire précise. C’est définitivement la plus belle vue de NYC à mon sens. L’observatoire se divise en 3 parties, dont la partie la plus haute offre une vue à couper le souffle sur Central Park, et de l’autre côté sur l’Empire State Building. La vue n’est pas obstruée par d’horribles vitres en plexiglass ou grillages, ce qui permet d’en prendre plein les yeux.

Top of the Rock vueCentral Park du Top of the RockVue du Top of the Rock

  • Williamsburg (métro Bedford Avenue) : considéré comme le quartier hipster de Brooklyn, j’ai trouvé que cet endroit avait des airs d’East London, là où j’habite au Royaume-Uni. On y apprécie ses petits cafés, ses jolies boutiques, ses habitants aux looks bohèmes, loin de la frénésie de Manhattan.
  • Bushwick (métro Jefferson Street) est définitivement un quartier haut en couleurs, et où le street art est roi. Même les publicités sont peintes et non plus imprimées comme on a l’habitude de le voir. Si les rues peuvent paraître désaffectées au premier abord, il n’est pas rare de croiser des graphistes en plein travail.

Bushwick street art 2Bushwick street art

  • Tabernacle Brooklyn : si tu souhaites vivre l’expérience d’une messe à l’américaine, je te recommande vivement cette congrégation qui va t’en mettre plein la vue.  La messe s’articule en deux parties : une heure de chants, puis une heure de prêche. Le chœur et ses solistes sont hyper talentueux et n’ont pas manqué de me donner des frissons. Point positif : c’est totalement gratuit ; toutefois comme dans toutes les églises, c’est toujours appréciable de laisser quelques dollars pour la quête.
  • Cosney Island : pour ma dernière journée, j’ai voulu visiter cette île au sud de Brooklyn pour m’imprégner de l’univers rétro des fêtes foraines que j’adore tant. Ce fût aussi l’occasion de respirer l’air marin avant mon vol retour sur Londres.

Grande roue Cosney IslandCosney Island

  • Musical à Broadway : ma cousine m’a emmené voir la comédie musicale Anastasia. C’était un spectacle éblouissant, et je suis sûre qu’il l’adapteront bientôt à Londres !
  • Bruno Mars au Barclays Center : la cerise sur le gâteau ! Je cherchais des places pour ce concert depuis août, et c’est finalement le jour J que j’ai rachetée ma place à moindre prix via Viagogo. Evidemment, se rendre à un concert n’est pas indispensable, mais je dois avouer que cette soirée à ajouter de la magie au séjour  😉

Flat Iron

Où manger à New York ?

Avant de partager avec toi mes adresses, je te rappellerai simplement d’éviter tant que possible la zone de Times Square. Ce serait un peu comme manger à Saint-Michel à Paris, ou à Piccadilly Circus à Londres : en résumé, pas vraiment la meilleure des idées si tu recherches de la qualité à un prix raisonnable. Par ailleurs, n’oublie pas de laisser un tip (pourboire) d’environ 20% pour chaque service.

Lower Manhattan :

  • Le District : un food court premium dédié à la cuisine française. Fromages, charcuterie, viande cuite saignante… Un bonheur pour les “expats” que nous sommes – $20 pour un plat & service inclus. Il existe aussi la version italienne Eataly, qui est apparemment excellente.

Middletown :

  • Oriental Garden : ce restaurant qui se trouve au cœur de Chinatown sert de succulents Dim Sum. Ce qui m’a plus c’est qu’on ne commande pas sur le menu. Les serveurs passent régulièrement entre les tables pour présenter les diverses spécialités cantonaises, tout en prenant le soin de nous expliquer brièvement la recette. De cette façon,on ne peut pas commettre d’erreur de compréhension, et les Dim Sum restent à bonne température – $18 par personne avec thé (service inclus).
  • Jack’s wife Frida : deux adresses qui font fureur à NYC et qui servent des sortes de brunchs/breakfasts healthy. C’était très bon et copieux (j’ai pris le Breakfast Bowl) mais je dois avouer que ce n’était pas non plus incroyable ou hyper créatif – $20 pour un plat (service inclus).
  • Chelsea Market : cette grande halle est l’endroit idéal pour ceux qui voyagent en groupe et qui ne parviennent pas toujours à se mettre d’accord sur l’endroit où se restaurer. On trouve tous types de cuisine. Je te recommande néanmoins Los Tacos no.1 (particulièrement celui au bœuf), ainsi que Nuom Pang (une sandwicherie cambodgienne) – $9 pour 2 tacos.
  • Burger & Lobster : avec des prix un peu moins élevés que Luke’s et un set menu complet (homard + salade + frites), ce lieu conviendra davantage aux petits budgets. Pour ma part, j’ai préféré Luke’s car plus goûtu, mais je recommande néanmoins cette adresse – $24,50 pour un plat  (service inclus).
  • Sweet Corner Bakery : ce n’est pas un secret, je ne suis pas une sweet tooth. Cependant, j’ai trouvé l’alternative parfaite dans ce petit café : un cookie au pépites de chocolat et gros sel. Oui, oui, c’est comme le caramel beurre salé : il faut le goûter pour le croire – $7.

Brooklyn :

  • Hanco’s : un délicieuse adresse vietnamienne qui se situait à côté de la maison de ma cousine et qui sert de succulents Banh Mi (sandwich traditionnel). Pour ma part j’ai pris la version grilled pork, et je m’en lèche encore les babines – $10,50 pour un sandwich et un bubble tea (service inclus).
  • Luke’s : cette chaîne sert d’excellents Lobster Roll. Le prix peut paraître excessif (£18 pour le mini sandwich), cependant c’est un véritable régal. De plus, on en trouve un peu partout à NYC.
  • Pâtisserie japonaise Tomoko : une petite adresse où déguster un délicieux the glacé à la lavande ou encore un matcha dans sa version froide, accompagnée d’une pâtisserie (mochis, crème brûlée au sésame…).
  • La Bagel Delight : la Mecque du Bagel avec un grand B. Toutes les combinaisons d’aliments sont possibles. D’une taille conséquente, c’est l’idéal pour l’heure du brunch ou le déjeuner – $8,70 pour un sandwich au saumon et cream cheese.
  • Positano : un restaurant italien hyper savoureux situé dans la partie la plus basse de Brooklyn. Ma cousine et moi y avons été conviées par une amie à elle d’origine italienne. Au menu : calamars frits, mozzarella crémeuse, meatballs, vodka pastas, poulet masarla, et pâtisseries type canoli. De quoi renforcer mon désir de visiter la côte almafienne.
  • Amami à Williamsburg : un restaurant japonais à l’ambiance hyper relax qui sert les meilleurs ramens qu’il m’aient été donnée de goûter dans ma vie – $18,50 pour un plat (service inclus).
  • Court Street Grocers : un petit café où j’ai découvert l’une des spécialités de la Grosse Pomme, le Reuben. Ils ‘agit d’un sandwich toasté et qui mélange du corned-beef, de la choucroute, de l’emmental, et de la sauce russe : un mélange hyper étonnant, mais pourtant savoureux – $12.

Madison Street

Où prendre un verre à New York ?

  • À Brooklyn : McCaren Hotel. Un super rooftop hyper cozy, dont une partie se trouve en extérieur. On s’installe bien volontiers dans les canapés aussi design que moelleux, pour admirer la skyline de tout en sirotant un mojito à la passion – $30 pour deux verres (service inclus).
  • À Manhattan : 230 Fifth Street. Une bonne alternative pour ceux qui n’ont pas envie de faire le Top of the Rock et qui souhaite avoir une vue imprenable sur l’Empire State Building. Ce rooftop bar offre une vie spectaculaire. On peut s’asseoir pour y boire un verre où manger dès 16H tous les jours – $15 pour un cocktail (service inclus).

Empire State Building

Où faire du shopping à New York ?

Même en essayant d’avoir un lifestyle minimaliste, il est difficile de ne pas craquer côté shopping à New York. Voici donc mes bons plans :

  • Century 21 : aller à celui de Brooklyn (métro Jay Street Metrotech) ou celui de Cortland Street près du World Trade Center, qui ont une offre hyper large de fringues et qui sont très bien agencés. J’y ai fait de très bonnes affaires notamment sur du Levi’s, Michael Kors, Tommy Hilfinger et Kate Spade à au moins moitié prix. De plus, ils font de nombreuses offres supplémentaires qui poussent clairement à la consommation. Par exemple : en dépensant plus de $150 j’ai eu droit à une remise de $30 sur mon total.
  • Jay Street Metrotech : outre l’énorme Century 21, on y trouve aussi des factory stores comme ceux de Banana Republic ou Anne Taylor. J’ai trouvé aussi de nombreuses boutiques de sneakers à des prix bien moins élevés que ceux de Manhattan.
  • Union Square : on y trouve toutes les grandes enseignes internationales. Pour ma part, j’y suis allée pour Nordstrom Rack, une boutique similaire à Century 21.
  • Herald Square : il y a un grand Sephora et un Macy’s. J’y ai aussi découvert Old Navy et JCPenney – deux enseignes qui d’apparence ne vendent pas du rêve – mais où je suis parvenue à dégoter quelques pépites.
  • Broadway Lafayette : on y trouve American Eagle Outfitters, Adidas, Nike, Victoria Secret…
  • Target : je te conseille d’y aller pour les souvenirs alimentaires, la décoration, mais aussi le maquillage.
  • Quant aux autres drugstores, je suis essentiellement allée chez CVS et Duane Reade. Ils y vendent du Milani, NYX, Revlon, Sally Hansen, CoverGirl, Wet n Wild, Physicians Formula, LA Girl…
  • Artists & Flea (plusieurs adresses) : ce collectif d’artistes proposent une sélection variée d’objets et vêtements en tout genre. Pour ceux qui seraient à la recherche de souvenirs hors du commun, je te suggère vivement de t’y rendre.
  • HBO Shop : localisé à deux pas de Time Square, j’y suis allée avant d’acheter des souvenirs Game of Thrones. Toutefois j’ai été assez déçue de la qualité de produits qui sont pourtant issus d’une licence. Honnêtement, ils faisaient pour la plupart un peu cheap.
  • Bath and Body Works : c’est un peu mon Disney à moi, où je ne manque jamais de faire une razzia sur les énormes bougies à trois mèches.
  • Et ce que j’ai préféré par dessus tout, ce sont les toutes petites boutiques que l’on trouve à Brooklyn. Les prix sont en moyenne plus élevés, mais on y dégote de sublimes souvenirs.

Times Square

Où dormir à New York ?

J’ai à vrai dire assez peu de conseils à fournir dans cette rubrique. En effet, la première fois où nous sommes venus avec mes parents, nous avons séjourné dans un hôtel situé sur Lexington Avenue, mais dont les prix sont à mon sens exorbitants. Cette fois-ci, j’ai dormi à Brooklyn chez ma cousine qui dispose d’une chambre d’amis. Cela dit, quand je reviendrai, je choisirai sans hésitation un Airbnb à Brooklyn, et je me pencherai aussi sur Jersey City qui paraît-il offre des prix défiant toute concurrence.

Rues de Brooklyn

Partir en septembre

En choisissant de partir fin septembre, je m’attendais à voir les premières feuilles d’automne tomber : ça n’a pas du tout été le cas. Pour ma part, j’ai trouvé qu’il a fait très chaud pour la saison. Certaines journées, lorsque je me promenais en plein soleil, la température tirait vers les 30 degrés. Septembre est donc une alternative parfaite à la hausse saison !

Dakota Hotel depuis Central ParkThe Mall Central Park

Se déplacer à New York

Le moins cher c’est d’acquérir une carte de transport 3, 7 ou 30 jours (valable dans les métros et les bus) selon la durée de ton voyage. Pour ma part, j’ai pris la carte hebdomadaire qui m’a coûté $32 (moins de $5 par jour) et que j’ai largement rentabilisée. La découverte de la Grosse Pomme se fait aussi à pied. Bien heureusement, la ville est construite selon une grille, ce qui facilite l’orientation. Pour tes déplacements, je te conseille aussi de télécharger ces deux applications hyper pratiques : Maps.me et NYC Subway qui te géolocalisent même hors ligne. Le point positif à New York, c’est que la wifi est disponible dans toutes les stations ainsi que les bus.

Pour rejoindre l’aéroport, plusieurs options s’offrent à toi :

  • Les célèbres taxi jaunes ou yellow cabs : environ $70 (service inclus) jusqu’à Manhattan.
  • Uber ou Lyft (concurrent d’Uber qui rencontre beaucoup de succès aux Etats-Unis)
  • Air train : le trajet coûte $5 et t’emmène du métro jusqu’aux divers terminaux de l’aéroport, et vice versa.

Freedom Tower

Mon bilan sur NEW YORK

J’ai vraiment adoré ce voyage en solo, qui m’a permis de (re)découvrir la Grosse Pomme à mon rythme. La ville est si grande que je n’ai pas trouvé que c’était répétitif par rapport à mon premier séjour en 2009. J’ai eu un immense coup de cœur pour Brooklyn, que je n’avais alors que brièvement aperçu. Moi qui avais en quelque sorte perdu tout intérêt quant au continent nord américain suite à mes récents séjours dans le reste du monde, j’ai compris à nouveau pourquoi ce lieu fascine tant. J’espère sincèrement pouvoir rendre visite à nouveau à ma cousine dans les prochaines années, mais je vais aussi m’intéresser de plus près à la côte ouest !

Drapeau Cosney Island

Ecrire un mot doux