Souks-de-Marrakech

Maroc Marrakech

Marrakech : City Guide

En Juin dernier, nous nous sommes envolés pour une nouvelle destination, un nouveau pays, et même un nouveau continent. C’est en Afrique du Nord – au Maroc – et plus précisément à Marrakech (en arabe : مراكش), que nous nous sommes évadés le temps d’un week-end prolongé. À notre descente de l’avion, la chaleur (humaine et météorologique), l’ambiance, les couleurs, tout laissait présager que ce serait un merveilleux voyage : et ce fût le cas ! Dans ce city guide, comme à mon habitude, je reviendrai sur nos bonnes adresses, nos bons plans et nos découvertes dans la Ville Rouge.

Les-toits-de-Marrakech

Quoi visiter à Marrakech ?

Marrakech est divisée en deux parties : la Médina (la vieille ville) et la ville nouvelle (moderne, que les locaux qualifient souvent d’européenne). L’essentiel des visites que nous avons faites ont eu lieu dans la partie historique de Marrakech, excepté le magnifique Jardin Majorelle rendu célèbre par l’iconique Yves Saint Laurent.

  • La place Jemaa el-Fna : située au sud-ouest de la Médina, cette place publique fût le point de départ de bon nombre de nos excursions. Très animée de jour comme de nuit, elle deviendra forcément ton point de repère lorsque tu t’aventureras dans les souks.

Place Jemaa el Fna

  • Les souks : répartis sur au moins vingt hectares de la vielle ville, les souks sont un passage incontournable de la culture arabe (eh oui, ils n’existent pas uniquement au Maroc). On y déniche des souvenirs uniques que l’on aura marchandés, on y découvre plusieurs pans de la culture nord-africaine (les merveilleux tapis berbères, les épices les plus exotiques, la vaisselle la plus colorée), on s’y perd à souhait… Dans ce dédale de ruelles, il est parfois compliqué – pour ne pas dire impossible – de s’y retrouver. À ce sujet, de nombreux jeunes vous proposeront avec insistance leur aide : à noter qu’ils attendront systématiquement une pièce en retour.

Souks-de-Marrakech

  • Le palais Bahia (entrée : 10 dirhams) : situé dans le quartier de Mellah, j’ai été totalement éblouie par ce monument. Savant mélange de mosaïques, bois, marbre, plantes verdoyantes, fontaines, patios, ou encore pièces cachées : ce lieu appelle tout autant à la découverte qu’à la sérénité.

Palais-Bahia

  • Le jardin Majorelle (entrée 70 dirhams, + 30 dirhams pour visiter le musée berbère) : acheté par Yves Saint Laurent et Pierre Bergé en 1980, ce coin de verdure exceptionnel et si photogénique est à ne pas manquer. On s’y sent bien : c’est comme si le temps s’était arrêté dans ces allées ombragées.

Jardin-Majorelle-2Jardin-Majorelle

  • Les tombeaux Saadiens (entrée : 10 dirhams) : caché dans une micro-rue et découvert seulement au début du 20ème siècle, cet édifice est un fait un mausolée de style hispano-mauresque, abritant les tombes du sultan Ahmed al-Mansur Saadi et celles de ces successeurs. La visite dure en moyenne 30 minutes et vaut vraiment le détour.

Tombeaux-SaadiensTombeaux-Saadaiens-Intérieur

  • La vallée de l’Ourika : pour notre dernière journée, nous avons décidé de partir en excursion sur les conseils d’un ami. Coup de chance : notre riad proposait cette prestation pour 25€ par adulte ! Après environ 1 heure de route et quelques arrêts – pour notamment voir des chameaux et découvrir une fabrique d’huile d’argan et de cosmétiques – nous atteignons un pittoresque village berbère. De là, nous sommes guidés vers un sentier sinueux pour rejoindre une cascade naturelle et avoir une vue dégagée sur la vallée située au pied de l’Atlas. Le décor dénote totalement de ce que nous avions vu à Marrakech : quel bonheur de se sentir dépaysé  😉

Vallée-de-l'OurikaVallée-de-l'Ourika-2Vallée-de-l'Ourika-3

Où manger à Marrakech ?

Il y a tant de générosité, de saveurs, et de finesse dans la cuisine marocaine, que ce fût un véritable régal d’alterner entre tajine, coucous, ou encore pastillas à tous les repas.

  • La Terrasse des Épices (25€ par personne – à réserver) : un rooftop donnant sur les toits de la Médina, en plein cœur du souk, et qui propose à la fois une carte européenne et une carte marocaine. J’avais craqué pour une pastilla au poulet en entrée, suivie d’un tajine de bœuf aux figues. Bien que j’ai trouvé la viande un petit peu sèche, j’ai complètement adoré le lieu qui promet de longs dîners romantiques, à la lueur d’une chandelle. Sidi Abdel Aziz، 15 souk cherifia, 40000 Marrakech.
  • La Table de Marrakech (12€ par personne) : situé juste en face du Palais Bahia, cet établissement propose le meilleur rapport qualité/prix de notre séjour. Foncez sur les briouates au chèvre : probablement mon meilleur souvenir culinaire ! 178, Hay Essalame, Mellah 40040 Marrakech.

Table-de-Marrakech

  • Le Nomad (25€ par personne – à réserver) : si l’endroit en lui-même vaut le détour tant le coucher du soleil y est absolument incroyable, ce restaurant propose par ailleurs une cuisine locale raffinée et revisitée. J’avais cette fois-ci choisi une salade de lentilles aux betteraves rôties et fromage de chèvre, ainsi qu’une pastilla végétarienne aux légumes du marché, suivie d’un clafoutis aux pommes et betterave avec glace de caroube et coulis de fruits rouges. Il faut dire que je me suis lâchée, c’était notre dernière soirée sur place. L’ensemble était savoureux, bien que peu copieux en cas de grosse faim. Autre fausse note, plusieurs mets manquaient à la carte. Pour le reste, je conseille néanmoins cet établissement les yeux fermés. 1 Derb Aarjane, Rahba Lakdima 40000 Marrakech.

NomadNomad-2Les-toits-de-Marrakech-2

  • Le Comptoir Darna (30€ par personne – à réserver) : pour célébrer un événement particulier, j’avais réservé cette adresse puisqu’elle proposait un spectacle alliant danse du ventre, musique traditionnelle orientale, et pyrotechnie tout au long du repas. Hyper branchée car située à proximité des plus beaux hôtels et du casino de la nouvelle ville, nous avons passé une soirée très fun et animée. Pour la seule et unique fois du voyage, je me suis laissée tenter par un très gourmand couscous sucré/salé au poulet Tfaya, précédé d’un assortiment de briouates aux 3 parfums.  Avenue Echouhada, 40000 Marrakesh.

À noter qu’il est courant que les riads proposent des formules déjeuner ou dîner. Le nôtre par exemple, nous a proposé de nous servir à déjeuner (15€ : entrée, plat, dessert) le jour de notre arrivée en attendant de récupérer notre chambre : c’était absolument à tomber !

Où boire un verre à Marrakech ?

  • La Mamounia : ce palace est l’endroit idéal si tu as envie de prendre un verre dans un lieu d’exception. Bien que les prix soient exorbitants (150 dirhams pour un virgin cocktail), nous n’avons aucun regret puisque nous célébrions une occasion particulière : il fallait donc mettre les petits plats dans les grands ! Avenue Bab Jdid، Marrakesh 40040

La-Mamounia-2La-Mamounia

  • La Café de France : autre quartier, autre ambiance. Cet établissement localisé sur la place Jemaa el-Fna jouit de deux terrasses offrant une vue imprenable sur Marrakech. Côté prix, c’est hyper abordable : c’est donc l’endroit idéal pour faire une pause entre deux sessions shopping au cœur des souks. Place Jemaa El Fna, Marrakech 2034

Place-Jemaa-el-Fna

  • Le Bougainviller : tombés par hasard sur cette adresse dont on avait pourtant entendu du bien, nous avons apprécié le décor et le calme qu’offrait ce très fleuri bar-restaurant localisé en plein cœur de la Médina. Rue Sidi El Yamani, Marrakech

Bougainvilliers

Où dormir à Marrakech ?

En faisant mes recherches sur Airbnb, je suis tombée sur le Riad Hadda (à 15 minutes à pied de la place Jemaa el-Fna). Réservé directement sur leur site pour 39€ la nuit avec petit-déjeuner (très, très copieux) inclus, nous sommes tombés en amour de ce lieu. Pour le définir en quelques mots : un véritable havre de paix. Pourtant situé au cœur de la Médina, pas un bruit n’ose perturber le calme et la volupté de cet hôtel chaleureux, tenu par le bienveillant Mehdi.

Riad-Hadda-2Riad-Hadda

se déplacer à Marrakech ?

Pour une fois, nous n’avons pas été super aventureux avec François. Nous nous sommes contentés de marcher (énormément) – mais il faut dire que c’est le meilleur moyen de s’imprégner d’un endroit – et de prendre le taxi. À titre d’exemple, cela nous coûtait environ 50 dirhams (en négociant) pour un trajet d’un quart d’heure (bien que j’imagine qu’il est toujours possible de mieux marchander).

Ecrire un mot doux