Édimbourg Royaume Uni

Édimbourg : city guide

Comme pour me préparer à ce week-end en Écosse, j’avais entrepris la semaine précédente la relecture audio du premier tome d’Harry Potter. En effet, J.K. Rowling a vécu et écrit une partie de ses livres à Édimbourg, et il m’est apparu comme évident de me replonger dans les aventures du célèbre sorcier anglais.

Edimbourg météoRues d'EdimbourgEglise St JohnLes rues d'Edimbourg

Pour ce city guide, je vais parcourir “partiellement” notre programme durant notre séjour de 3 jours dans cette jolie ville écossaise. Je consacrerais des articles spéciaux aux lieux qui m’ont véritablement marqués, ainsi cela m’évitera de poster ici 100 photos d’un coup !

Comment se rendre à Édimbourg ?

J’avais shoppé des billets bradés lors du Black Friday en novembre dernier : £30 l’aller-retour en train depuis la gare de King’s Cross (celle où se trouve la fameuse voie 9 3/4) à Londres. C’est en faisant mes recherches pour cet article que je me suis rendue compte qu’il s’agissait d’une super affaire ! En effet, en temps normal, il t’en coûtera environ £200 par personne. A ce prix-là, je te recommande de t’y rendre par avion afin de faire des économies, ou en voiture volante  🙂

La flying Ford des Weasley est carrément plus démente qu’Uber Pool !

Concernant le trajet, il a duré 4h20 avec environ quatre arrêts. Pour ma part, je l’ai trouvé très agréable grâce aux splendides paysages qu’on a eu l’opportunité d’admirer.

Notre programme à Édimbourg

Jour 1 à Édinbourg

Nous entamons notre découverte d’Édimbourg par la visite de la St John Church (entrée gratuite). Si son architecture extérieure ne manque pas d’attirer l’œil, la visite intérieure vaut également le coup.

Voie 9 3/4 à King's Cross LondresSaint wood church, église à Edimbourg

Après cet arrêt, nous commençons à nous diriger vers la terrasse du château. Grâce à l’abonnement de notre hôte Airbnb nous bénéficions d’une entrée gratuite (prix normal : £16,20). La château est l’attraction touristique la plus célèbre de la ville et offre un panorama incroyable, à la fois sur l’ancienne et la nouvelle ville.Chateau Edimbourg d'en bas

Chateau d'edimbourgChateau d'edimbourgVue du Chateau d'EdimbourgChateau d'Edimbourg

Tu ne trouves pas qu’il y a sérieusement un air de ressemblance avec Poudlard ?

Après cette seconde visite culturelle, nous avons descendu le Royal Mile, l’artère principale d’Édimbourg dont le commencement se situe exactement à 1 mile de la résidence de la Reine. Bien qu’elle ait aujourd’hui une vocation commerciale, on a adoré les devantures des boutiques, les pavés irréguliers qui jonchent le sol, mais aussi les drôles de rencontres que nous y avons faites : un joueur de cornemuse en kilt traditionnel, et un magnifique hibou que je te montrerai prochainement en vidéo.

Royal Mile vue du châteauRoyal mile, EdimbourgRoyal mile EdimbourgSt Gile's Cathedral

À partir de ce point, nous avons continué de déambuler dans les ruelles pour rejoindre Calton Hill : une colline chargée d’histoire, aux accents romains médiévaux. C’est de ce lieu hors du temps que nous avons admiré le coucher du soleil.

Vue de Calton Hill, EdimbourgCalton Hill vue du château

JOUR 2 À ÉDINBOURG

Nous entamons cette seconde journée avec une visite guidée orchestrée par Colin. Cet écossais originaire de Glasgow, aujourd’hui avocat, a longtemps été guide aux 4 coins du monde. Cette balade gratuite (pourboires vivement recommandés) à réserver ici, a été passionnante. Colin nous en a appris davantage sur l’histoire de l’Écosse, et bien sûr sur Édimbourg, tout en ne manquant pas de citer quelques références sur Harry Potter et Game of Thrones : #potterhead !

Les hauteurs d'édimbourg

On découvre avec lui les relations tumultueuses de l’Ecosse avec sa grande sœur anglaise, que la licorne est l’animal totem du pays, et que Tom Riddle alias Lord Voldemort – qui repose au cimetière Greyfriars Kirkyard – était une personne totalement insignifiante.

Greyfriars Kirkyard, Edimbourg

Bien sûr, il ne manque pas de nous emmener découvrir Victoria Street qui a inspiré à JK Rowling le Chemin de Traverse, ou encore The Elephant House où elle a écrit à la main les deux premiers tomes de sa saga. Cette rue se trouve à deux pas du Grassmarket, l’endroit idéal pour s’arrêter se réchauffer autour d’une tasse de chocolat, ou prendre une bière dans l’un des 700 pubs que compte la ville.

Victoria streetVictoria street bas

Après cette visite de 2 heures, c’est avec regret que nous quittons ce super guide, pour aller découvrir le National Museum of Scotland (entrée gratuite). Cet intermède culturel nous permet de poser les yeux sur un bijou architectural. Honnêtement, je te recommande à 100% d’y faire un arrêt, simplement pour la beauté de sa verrière !

National museum of Scotland

L’après-midi, nous consacrons une petite heure au shopping (High Street) tandis que la fin des soldes approche à grands pas, puis nous filons aux National Galleries of Scotland (entrée gratuite).

Edimbourg high street vue du chateauEdimbourg high streetRues d'EimbourgCentre ville d'Edimbourg

Le soir nous nous familiarisons avec la gastronomie locale chez Whiski Rooms en goûtant le fameux haggis (panse de brebis farcie), avant de passer le reste de notre soirée à écouter un groupe Rockabilly au Stramash, un bar dansant chaleureux localisé dans une ancienne église.

JOUR 3 À ÉDINBOURG

Le dernier jour, parce que le temps s’y prêtait particulièrement, nous avons décidé d’entreprendre l’ascension du Arthur’s Seat (1h30/2h – requiert de l’endurance). Situé à 20 minutes à pied du centre-ville, il s’agit du point culminant du Holyrood Park. La vue est à couper le souffle, et je pense qu’il s’agit de la visite que j’ai préférée au cours du voyage.

Arthur's seatArthur's seat, EdimbourgArthur's seat, la vue d'en haut

Après cette matinée sportive, nous nous sommes rendus à Dean Village. Il s’agit d’un quartier pittoresque à l’orée du centre ville, plébiscité pour son architecture géorgienne. Bordé d’une rivière, c’était le coin parfait pour profiter une dernière fois d’Édimbourg.

Dean VillageRivière de Dean Village

Infos pratiques sur Édimbourg

Où dormir à Édimbourg ?

On a vécu en Écosse notre meilleure expérience Airbnb. Nous qui sommes des adeptes depuis plusieurs années, avons été formidablement accueillis par Brooke. Pour résumer, c’était 10 fois mieux qu’un hôtel !

Située à 15 petites minutes en bus de centre ville, sa maison offre calme et volupté aux voyageurs. Outre une décoration des plus originales que j’ai adorée et une chambre au confort inouï, Brooke offre à ses convives de nombreuses recommandations. Grâce à elle, nous avons notamment bénéficié d’une entrée gratuite pour la visite du château. Je pense sincèrement qu’elle a contribué à la réussite de notre séjour, tout en nous permettant de profiter en toute intimité.

Comment se déplacer à Édimbourg ?

Honnêtement, je trouve qu’il est hyper facile de se déplacer à pied dans la ville. De plus, ce n’est pas seulement simple, c’est aussi ce qu’il y a de plus agréable. Néanmoins, je dois avouer que les bus sont aussi très pratiques, notamment pour s’abriter en cas d’averse. Il t’en coûtera £1.60 par trajet, ou £4 pour la journée. Et cerise sur la gâteau : la Wi-Fi est disponible à bord, chacun ses priorités  😉

Les transports en commun à Édimbourg

Crédit photo de couverture : Pixabay

Source GIF : Tumblr

Ecrire un mot doux

Comments (4)