Category: Thaïlande

Le tag du voyageur

Cambodge Malaisie Singapour Thaïlande Voyages

Le tag du voyageur

Je crois que c’est un peu notre hantise à tous : perdre tout le contenu de notre téléphone ou de notre ordinateur. Pourtant, on nous le rabâche très souvent : il faut faire des sauvegardes ! Sauf que bien souvent, la catastrophe survient plus vite que prévu… Cette année, j’ai donc pris la bonne résolution de m’équiper d’un gros disque dur afin de conserver en lieu sûr tous mes souvenirs de voyage. À cette occasion, je me suis rendue compte qu’il y avait de nombreux clichés que je n’avais pas encore partagés. Bref, je réfléchissais à comment leur trouver une place sur le blog, quand je suis tombée sur ce tag. J’espère qu’il te permettra d’en apprendre davantage sur la voyageuse que je suis  🙂

“For my part, I travel not to go anywhere, but to go. I travel for travel’s sake. The great affair is to move.” – Robert Louis Stevenson

Les premiers voyages

Quel a été mon premier voyage en avion ?

J’aurais aimé que cette première réponse soit un peu plus excitante afin de te donner l’envie de poursuivre la lecture de ce billet, mais la première destination où je me suis rendue par les airs est Paris. J’étais alors âgée de seulement quelques mois, et mes parents m’ont emmenée dans la capitale afin de faire la connaissance de ma très très grande famille.

QUEL A ÉTÉ mON PREMIER VOYAGE à l’étranger ?

Le premier voyage à l’étranger dont je me souviens, je dirais qu’il s’agit du Cambodge lorsque j’avais 5 ans. Il me semble que nous étions partis plus d’un mois, en faisant un intermède en Thaïlande, et j’avais détesté la chaleur et les moustiques. Depuis j’y suis retournée à plusieurs reprises, et j’ai évidemment totalement changé d’avis !

Angkor wat

Arbre dans un temple cambogien

Le coup de cœur 

Quel endroit souhaiterais-je revisiter ?

J’ai pas mal réfléchi à cette question car je désirais trouver une destination insolite qui puisse pousser mes lecteurs à sortir de leurs sentiers battus. Car comme les aventuriers aiment le répéter, ce n’est pas la destination qui importe mais le voyage en lui-même. Aussi, l’endroit où j’aimerais retourner est Pulau Tioman. Il s’agit d’un minuscule îlot malaisien, où je me suis rendue par deux fois lorsque nous vivions à Singapour. La particularité de Tioman, c’est que lorsqu’on s’y rend, on a l’impression de revenir à l’état sauvage. D’ailleurs, la première fois,  nous avions eu très peu d’électricité, aucun accès à la Wi-Fi, et nous nous étions  quasiment retrouvés sans argent puisque le seul distributeur était alors inaccessible. Pour tout dire, nous avons même écourté notre voyage : la météo était affreuse, la menace des serpents hyper sérieuse, et c’était notre premier Noël loin de notre famille.

L'île de Tioman

Toutefois, lorsqu’il est venu le moment de planifier notre road-trip en Asie du Sud-Est, François a insisté pour y retourner. Ce second passage a été une révélation. Finalement on l’aimait et on a réussi à l’apprivoiser notre île loin de tout… Lors d’une journée snorkeling, nous nous en sommes pris plein la vue et avons eu la chance de nager à quelques mètres des tortues de mer et de requins. J’espère sincèrement que Tioman restera telle qu’elle est : c’est un peu égoïste, mais ce lieu est si unique, que cela me rendrait triste qu’elle subisse le même destin que certaines îles thaïlandaises !

Mon top 3…

… des destinations où je veux me rendre

  1. Vietnam
  2. Indonésie
  3. La côte ouest des États-Unis

En ce moment, on réfléchit sérieusement à notre prochain grand voyage. Si au départ, nous tablions sur le Vietnam en septembre prochain, on s’est finalement “rabattu” sur Bali, pour la météo plus clémente à cette période. Ensuite, comme beaucoup, j’aimerais découvrir Los Angeles et San Francisco. Mes parents y feront un road-trip cet été et je dois dire que cela me démange très fort de les y rejoindre.

… DES DESTINATIONS OÙ JE me suis rendue

  1. Thaïlande
  2. Singapour
  3. New York

“Traveling – it leaves you speechless, then turns you into a storyteller.” – Ibn Battuta

La Thaïlande : quiconque me connaît sait que je rêve d’aller vivre en Thaïlande. Après tout, c’est le pays que j’ai le plus visité (5-6 fois, dont 4 mois en stage) ! Quand on me demande où je souhaiterais vivre je réponds toujours derechef Bangkok : la cohue, le vrombissement des tuk-tuks, les odeurs de nourriture à toute heure de la journée, les fils électriques qui pendent de toute part, les pagodes juxtaposées aux buildings… C’est carrément mon dada ! Et d’un autre côté, je ne connais encore qu’une infime partie du pays puisque je n’ai visité “que”  : Bangkok, Chiang Mai, Hua Hin, Phuket, Ao Nang, Ayutthaya. Il me reste donc encore mille et une choses à découvrir au pays du sourire  😀

Ao Nang

Visite du palais royal à Bangkok

Singapour : pour beaucoup cette cité-État est “overrated”, pour moi elle représente beaucoup. C’est une ville que j’ai appelée “chez moi” durant 7 mois, et c’est le premier endroit où je me rendais si loin et si longtemps avec François. Nous étions encore étudiants et avions un budget serré, pourtant je n’ai pas vraiment l’impression que l’on soit passé à côté de tout. Aujourd’hui j’aimerais y retourner (et j’y retournerai) pour la découvrir sous un nouvel angle, et parce que j’y ai des tas de très bons souvenirs. Ce serait aussi l’occasion de passer faire un coucou à nos colocataires de l’époque, un couple de locaux, qui eux aussi sont de véritables voyageurs invétérés.

Arab Street à Singapour

Arab Street à Singapour

Le nouvel an chinois à Singapour

Les rues de Singapour

La vue du Marina Bay Sands

New York : c’est le dernier gros voyage que j’ai fait avec mes parents. En effet, comme j’ai quitté le cocon familial à 20 ans, je n’ai pas depuis 4 ans, eu l’opportunité de véritablement partir où que ce soit eux. Outre sa valeur sentimentale, ce voyage était aussi spécial car c’est la première fois que nous ne partions pas en Asie. Auparavant, nous avions l’habitude de nous rendre en Thaïlande et au Cambodge un été sur deux, et j’avais vraiment envie de changer d’air (oui oui, plains-moi). Aux États-Unis contrairement à nos autres vacances, c’est moi qui ai décidé de tout ! Et comme Alicia Keys peut en témoigner : “New York, concrete jungle where dreams are made of, there’s nothing you can’t do“. La Grosse Pomme ne laisse personne indifférent  😉 Staten Island, New York

“I am not the same, having seen the moon shine on the other side of the world.” – Mary Anne Radmacher

Et pour le reste

Sans contrainte financière, où irais-je ?

Je choisirais sans hésiter une destination à l’autre bout du monde comme Bora Bora ou Tahiti. Premièrement, parce que je pourrais voyager en business et que ce sera moins fatiguant. Deuxièmement pour pouvoir loger dans un resort luxueux, où je pourrais profiter de toutes les activités cocooning et des meilleurs petits-déjeuners. Ai-je réellement besoin de te fournir d’autres arguments ?

Voyager en avion : hublot, milieu, couloir ?

Hublot bien entendu : pas seulement parce que c’est LE spot Instagram-friendly de l’avion, mais aussi, car il est hyper pratique de s’y poser pour faire un bon gros dodo (ce que je fais naturellement la moitié du trajet) !

“We live in a wonderful world that is full of beauty, charm and adventure. There is no end to the adventures we can have if only we seek them with our eyes open.” – Jawaharial Nehru

Photo de couverture : Pixabay

Bangkok Thaïlande Voyages

ROAD-TRIP : Bangkok

Hello, hello ! La voilà qui revient comme une fleur après vingt jours d’absence ! Pas que je ressente le besoin de me justifier, mais le contre-coup de mon retour en France ne ressemblait à rien à ce que j’imaginais. Après avoir bravement combattu le décalage horaire, je me suis littéralement jetée sur la nourriture française: un bonheur ! Puis j’ai tenté vainement d’écrire mon rapport de stage, mais c’était encore trop tôt. De nature à vivre les choses à fond sans ressasser le passé, je me suis surprise à être totalement nostalgique de ma vie à l’étranger  😳

Quoiqu’il en soit, je me sens désormais apte à rebondir et à aller de l’avant. Il me reste plus qu’une petite semaine de congés, avant d’entamer un nouveau stage à Toulon. Autant vous dire que je suis donc reboostée !

Cette fois-ci, c’est donc à Bangkok que je vous emmène. Je partage un lien particulier avec cette mégalopole, oui oui ! C’est la cinquième fois que je m’y rends. La dernière fois que j’y étais, c’était pour un stage de trois mois. Autant vous dire, nous deux c’est une histoire qui roule ! D’ailleurs, mes proches savent que j’y rêve d’y habiter quelques années, une fois mon diplôme en poche.

Mais Bangkok, c’est une bête qui te prend tout entier. Finalement, soit tu l’aimes, soit tu la détestes. En y repensant, j’avais quelques appréhensions en amenant François. J’avais peur qu’il s’y sente mal à l’aise (comme beaucoup de personnes) et ne parvienne pas à s’y projeter. Fort heureusement, il m’a encore répété il y a deux jours que « oui, finalement pourquoi pas Bangkok dans quelques années… »  😀

Bangkok

Nous sommes arrivés à Bangkok depuis l’aéroport de Krabi (1h20 de trajet) avec la compagnie Air Asia (25€ l’aller/ personne). Attention, il y a deux aéroports : Suvarnabhumi (principal) et Don Muang (ancien). Ils sont assez éloignés, mais heureusement il existe une navette gratuite faisant la liaison. + Plus d’infos. En ce qui concerne le logement, nous avons eu la chance de nous faire prêter un appartement par un ami.

Les visites à Bangkok

  • Thaï Cultural Centre (BTS Siam) : un espace dédié à l’art sous de nombreuses formes où l’on peut voir diverses expositions. On y trouve aussi de très jolies boutiques de créateurs et des cafés très inspirés! L’entrée y est gratuite, exceptée celle de quelques expositions.
  • Jim Thompson House (BTS National Stadium) : une visite que je recommande à 100%. Tu y découvriras l’étonnante vie de cet aventurier américain ayant pour ambition de relancer l’industrie de la soie en Thaïlande. La visite guidée au prix de 4€ te permettra de comprendre comment et pourquoi Jim est tombé amoureux du Pays du Sourire. + Plus d’infos.
  • Chao Phraya Cruise (BTS Saphan Taksin) : pour découvrir Bangkok d’une autre façon, je te conseille de grimper dans une embarcation et de te laisser porter par le courant. Bien sûr, tu peux en profiter pour faire un arrêt au Palais Royal, Wat Pho ou Wat Arun; mais la ballade en elle-même vaut déjà le détour à mes yeux.
  • Wat Pho (stop: Tha Thien Pier via Chao Phraya) : il s’agit de la pagode la plus célèbre (et parmi les plus vieilles) de Thaïlande, car abritant le gigantesque Bouddha couché. Une visite, qui ne manquera pas de te couper le souffle. + Plus d’infos.
  • Le palais royal / The Grand Palace (stop: Tha Thien Pier via Chao Phraya, à environ 15 min de Wat Pho): même s’il te faudra débourser 13€, tu ne dois pas omettre cette visite. Ce lieu est si beau, si riche, si dépaysant. On aurait pu facilement faire l’ouverture (8H30) et la fermeture (15H30) tant il y a à voir. Petit conseil, pense bien à mettre un t-shirt et à couvrir tes jambes. Le mieux c’est de shopper un pantalon fluide, comme je t’avais présenté ici, pour ne pas se sentir étouffer.
  • Wat Saket / The Gold Mountain : c’est la première fois que je découvrais ce monument. Situé sur une colline artificielle, son architecture est inspirée de notre célébrissime Montmartre, Sacré-Coeur. Ce temple renfermait autrefois les reliques de Bouddha; depuis elles ont été transférées à la pagode de Vincennes.
  • Chinatown (stop: Ratchawongse via Chao Phraya) : un bout de Chine en pleine jungle bangkokienne. Un quartier vraiment atypique!
  • Muay Thaï (BTS Mo Chit) : nous avons assisté gratuitement à l’enregistrement de plusieurs matchs diffusés en direct à la télévision thaï. Pour cela, il te faudra te rendre au Channel 7 Boxing Stadium, le dimanche à 13h15. Une tribune y est réservée pour les étrangers, au milieu des parieurs passionnés. Même si j’ai trouvé ça extrêmement violent, je conseille vraiment d’y aller pour l’ambiance!

Shopping malls à Bangkok

Je crois qu’on peut dire que j’ai carrément craqué mon slip à Bangkok, comme à chaque fois. Je pourrai même réaliser un haul de mes achats, si jamais cela t’intéresse, car autant te dire que j’ai fait de sacrées affaires. Pour tous les accros du shopping je conseille:

  • Le légendaire MBK pour les souvenirs / BTS Siam.
  • Pantip Plaza pour les passionnés d’informatique, d’électronique et de photographie / BTS Phaya Thai, sortie 2 puis tuk-tuk.
  • Planitum pour les fashion-addicts / BTS Chit Lom + marche de 10 min en passant par Central World.
  • Terminal 21 pour se restaurer, aller au ciné et faire du shopping encore et encore / BTS Asok.
  • L’incontournable marché du week-end Chattuchak / BTS Mo Chit.

Sorties nocturnes

  • Rooftop The Nest (BTS Silom, Soi 21) : pour aller prendre un cocktail entre amis.
  • Nightclub DEMO : une boîte de nuit très thaï avec plusieurs salles et plusieurs ambiances. + Plus d’infos.

Musique ♬

Crédit photo de couverture : Pixabay

Ao Nang Voyages

ROAD-TRIP : Ao Nang

Hello, je t’écris depuis le sud de la France! Eh oui, je suis de retour dans l’Hexagone depuis 48H. Entre micro-siestes et déballage de mes valises, j’en profite pour réalimenter le blog : YES 😀 Comme tu le sais, après mes six mois de stage à Singapour, j’en ai profité pour parcourir la Malaisie, la Thaïlande et le Cambodge durant un mois. La troisième étape de ce road-trip s’est déroulée à Ao Nang. Avec ses paysages incroyables, impossible de résister à l’envie de faire une vidéo et des photos.

Ao Nang

Nous sommes arrivés depuis Kuala Lumpur à l’aéroport de Krabi avec la compagnie Air Asia (29€ l’aller/personne). Sur place, nous avons choisi de prendre la navette (4€/personne) plutôt qu’un taxi à (16€ à deux). Après quelques arrêts dans divers hôtels pour les autres passagers, nous atteignons au bout d’une quarantaine de minutes le nôtre: le Dream Garden (18€/nuitée), booké via Agoda comme toujours. Devant la devanture qui ne paie de mine, on se pose quelques questions. Finalement, nous sommes plutôt ravis de la chambre que l’on a choisie, qui est calme, spacieuse et confortable. Après une rapide installation, nous passons au comptoir de l’hôtel qui fait aussi office d’agence pour réserver un tour en mer pour le lendemain. Pour le reste de la soirée, nous choisissons sans surprise de siroter quelques cocktails tout en admirant le coucher du soleil sur la baie.

Jour 1 : 4 Islands Tour (10,50€ par personne)

Un van vient nous récupérer à l’hôtel pour nous rendre au point de départ du tour. Nous partons en long-tail boat. A bord, nous faisons la rencontre de québécoises qui sillonnent les côtes thaïlandaises depuis deux semaines. Elles nous confient avoir adoré Kho Phi Phi. Durant ce tour, nous visitons plusieurs îles : Poda, Tup, et Chicken Island & Phra Nang Cave. Le programme consiste en : bronzette, bain, ballade et s. Le midi, le repas est servi sur la plage et on mange les pieds dans l’eau. Malgré les nombreux touristes, on a tout de même l’impression de toucher des bouts des doigts le paradis.

Jour 2 : Ballade en scooter

Après notre petit-déjeuner, nous décidons de retourner à la plage de Ao Nang que nous avons seulement vue de nuit. Au passage, nous recroisons nos copines canadiennes qui s’apprêtent à aller faire de l’escalade. Elles nous convainquent de louer un scooter (7€ pour la location et l’essence) et de parcourir les alentours. Bien que réticents car n’ayant jamais piloté ce genre de bolide, on se lance. Autant vous dire que l’on a adoré cette journée à sillonner les routes. Évidemment, on n’a pas non plus trop poussé (on était partis sans carte) mais on a été ravis de découvrir des plages désertes, mais aussi Krabi Town.

Jour 3 : L’enfer du speed-boat

Pour notre dernière journée à la plage, François a insisté pour repartir en mer. N’ayant pas de meilleure idée je me suis laissée convaincre: MAUVAISE IDEE ! Nous avions booké un tour en speed-boat pour visiter Koh Phi Phi; or le speed-boat c’est l’enfer! Cela va très vite certes, mais cela secoue beaucoup trop et on n’a pas la possibilité de voir les paysages. Complément nauséeux du matin au soir, on n’a que trop peu apprécié les différents endroits que nous avons visité.

En conclusion, nous avons passé un excellent séjour sur cette côte thaïlandaise. Singapour n’étant pas réellement doté de plages, nous étions ravis de pouvoir renouer avec ce genre de paysages. Cependant, ne t’y méprend pas, la Thaïlande est littéralement prise d’assaut par le tourisme de masse. Nous avons visité des coins à la beauté quasi-irréelle, mais nous avions parfois du mal à nous déplacer tant il y avait du monde: fuyez les agoraphobes!

Musique ♬

Clichés d’Ao Nang

Ao Nang Thaïlande Voyages

Clichés d’Ao Nang

La troisième étape de notre road-trip se déroule en Thaïlande et plus précisément à Ao Nang. Nous nous étions rendus à Phuket en début d’année et nous avions été assez déçus. Par conséquent, nous avions décidé de découvrir un autre coin des îles paradisiaques qu’offre la Thaïlande.

Krabi TownAo Nang SunsetAo Nang BeachAo Nang NightlifeKrabi TourPoda Beach

Ao Nang se situe au centre de la province côtière de Krabi. La ville n’est pas très étendue. En effet, celle-ci s’articule autour d’une unique artère bordée de diverses échoppes menant droit à la mer. La plage en elle-même est assez belle (mais moyennement propre) et dispose d’un beau panorama. On peut y admirer, les ilôts voisins mais aussi les célèbres falaises de krast. Quelques longtail boats y jettent l’ancre pour transporter les touristes vers des plages encore plus incroyables.

La vidéo de notre séjour arrive très bientôt  😆

Préparer un road-trip

Cambodge Malaisie Singapour Thaïlande Voyages

Préparer un road-trip

Hello, aujourd’hui je voulais vous parler de mon futur grand voyage (1 mois) en Asie du Sud-Est puisque je m’apprête à quitter définitivement Singapour. Après six mois de stage dans la ville du Lion, il est temps pour l’oiseau de déployer ses ailes et de s’envoler vers de nouveaux cieux (ensoleillés, si possible). Ce voyage est prévu depuis de nombreux mois, mais c’est seulement maintenant que je le prépare.

Ce voyage, j’aurais pu le préparer davantage en amont. Seulement, je n’avais pas envie de m’y projeter dès mon arrivée à Singapour, vois-tu ?! En effet, je voulais d’abord apprivoiser ma nouvelle ville d’adoption avant de me lancer vers d’autres horizons (j’ai l’âme poétique aujourd’hui).Préparer voyage ou road trip

Comment je prépare ce voyage ?

Tout d’abord, je ne conçois pas cette nouvelle aventure comme le voyage de ma vie. C’est important de le préciser car cela permet d’éviter les prises de tête. Ce que j’attends de ce voyage c’est qu’il m’émerveille, rien de plus. Avec François, on s’est dit, tant pis si on rate des choses car on reviendra, c’est sûr et certain.

Du fait qu’on va faire pas mal de route (sur terre comme dans les airs), il nous est impossible de ramener des guides. Par conséquent, j’ai entamé la création d’un pdf (on n’est pas à l’abri que je vous sorte une app bientôt) qui nous sera disponible sur nos smartphones avec pour chaque étape:

Ville Dates Budget n°1 Budget n°2
Nuitée pour 2 / Repas pour 2 Transport / Visites
Total Total

Pour le budget n°1 est renseigné plusieurs adresses d’hôtels et guesthouses repérés sur d’autres blogs. Pour la bouffe, il y a Toolito ou Le Planificateur à Contresens.

Pour le budget n°2 est renseigné l’ensemble des visites que l’on veut impérativement faire et seulement celles-ci, leurs localisations, le prix des entrées et leurs accès en transport en commun ou taxi.

De cette façon, je sais plus ou moins combien d’extras je peux m’accorder sur mon budget global.

Pour chaque visites, je cherche en amont les tarifs. J’ajoute aussi une photo pour qu’en un coup d’œil, je puisse me souvenir de pourquoi nous l’avons sélectionnée. Bien entendu, on ne fera pas tout et il y aura des imprévus. Pour autant, c’est la façon la plus simple que j’ai trouvée pour structurer ce voyage!

Et surtout, si jamais vous avez écrit des articles sur Tioman, Kuala Lumpur, Krabi et ses environs, Chiang Mai, Bangkok ou Siem Reap : n’hésitez pas à les partager 🙂 C’est vous mes guides !

Photo de couverture : Kaboompics

Phuket Thaïlande Voyages

Escapade à Phuket

Je te rappelle sans cesse comme la localisation de Singapour est hyper pratique si l’on souhaite s’évader pour un week-end prolongé ! Cette fois-ci, nous nous sommes rendus à Phuket pour raisons professionnelles (oui, oui), enfin pas pour moi, mais pour François !

Nous avons séjourné au Mövenpick Resort & Spa, sur invitation (on en revient toujours pas). On nous avait réservé une sublime résidence de deux chambres avec accès privatif sur une infinite pool. Tout cela se situe sur la plage de Karon. Je recommande 10 000 fois cet hôtel pour ceux qui en ont les moyens.

A noter que c’est la deuxième fois que je me rends à Phuket ! La première fois, c’était il y a quelques années (j’avais moins de 10 ans), donc bien avant le la terrible catastrophe du tsunami. J’avoue que j’ai trouvé que l’île avait perdu de son charme (puisque j’en ai des souvenirs) : en effet, on compte de moins en moins de locaux, et de plus en plus de touristes. Hormis le joli cadre et les sublimes paysages, on ne peut pas dire que cela soit dépaysant et ce même gustativement parlant, puisque les restaurants se sont adaptés !

Pour terminer sur une note sympa, j’ai quand même apprécié la visite de Big Buddha, qui n’était pas érigé la première fois où j’avais été à Phuket en famille !

Musique ♬

Crédit photo de couverture : Pixabay