Category: Malaisie

Kuala Lumpur Malaisie Voyages

3 jours à Kuala Lumpur

La semaine dernière, profitant d’un week-end prolongé, nous avons pris nos cliques et nos claques en direction de Kuala Lumpur.

KL TowerTours Petronas Kuala Lumpur

La capitale malaisienne ne nous avait jamais vraiment fait rêver et n’était pas sur notre bucket list. Cependant on s’est décidé à prendre le bus sur un léger coup de tête, histoire de nous faire notre propre avis. On a à présent aucun regret, d’autant plus que nous avons adoré notre séjour !

Mosquée Kuala LumpurBatu Caves à Kuala LumpurBatu Caves en Malaisie

Après presque six mois passés à Singapour, j’ai remarqué que la Malaisie était souvent boudée des expats occidentaux. En effet, on lui préfère souvent la Thaïlande, le Vietnam ou encore l’Indonésie. Pourtant dans notre cas, on ne peut pas dire qu’on n’ait pas profité de sa proximité avec la Ville du Lion puisque nous nous y sommes rendus par trois fois. La première fois, c’était pour découvrir l’île sauvage de Tioman et la seconde fois pour visiter la mignonne Melacca. Trois voyages et trois paysages différents.

Palais Sultan Kuala LumpurStatue Batu Caves

Aller à Kuala Lumpur depuis Singapour

 Kuala Lumpur est très accessible par avion et peu onéreux : en moyenne 35€ l’aller par personne. Cependant, si comme nous tu souhaites prendre le bus, voici mes conseils :

  • Départ de Woodland Checkpoint, Singapour
  • Traversée de la frontière à bord du bus n°170
  • Arrêt à la douane
  • Reprise du bus n°170
  • Arrivée au Terminal de Larkin à Johor Bahru, Malaisie
  • Une fois au terminal, prendre un bus direction Kuala Lumpur. Il y a de très nombreuses compagnies qui proposent ce voyage. Tu peux acheter tes places le Jour J ou bien les prendre à l’avance sur ce site. Si tu choisis cette dernière option, veille à partir de Singapour avec de l’avance car la traversée de la frontière a une durée aléatoire (45min à plusieurs heures, selon l’affluence) ! Dans notre cas, nous avions cette fois pris la compagnie City Holiday à l’aller et KKKL pour le retour. Le trajet dure 4H30 avec des pauses et coûte 20€ A/R par personne.
  • Tu arriveras finalement au la gare routière de Kuala Lumpur “Terminal Bersepadu Selatan” située à 15-20 minutes du centre ville et facilement accessible par le métro jusqu’à la gare princiaple KL Sentral.

Vue KL City ParkSinges aux Batu Caves

Pourquoi j’ai adoré Kuala Lumpur ?

C’est une ville de contrastes comme on en trouve typiquement en Asie. Aussi, c’était pour moi la première fois que j’explorais le côté oriental et musulman de ce continent. Habituée aux paysages bouddhistes entrecoupés de pagodes, j’ai adoré visiter les magnifiques mosquées qui m’ont facinées. Cette immersion dans un culture différente a réellement été une découverte. D’autre part, il y a un melting-pot plus prononcé qu’en Thaïlande ce qui rend Kuala Lumpur unique en son genre.

Les marches des Batu Caves

Les visites à Kuala Lumpur

Sachant que nous allions nous rendre une nouvelle fois pour y faire étape durant notre road-trip, nous n’avons pas fait tous les incontournables dès cette première visite. Néanmoins, je suis en mesure de te donner une petite liste de mes bonnes adresses :

  • Bangsar : ce quartier central – plutôt expat – de Kuala Lumpur te donnera un nouvel aperçu de la capitale malaisienne. Situé à seulement une station de KL Sentral, tu y trouveras de nombreux cafés et restaurants tous plus cozy les uns que les autres. Loin d’être entouré de gratte-ciels, Bangsar est un lieu convivial pour prendre un verre et dîner.
  • Central Market : ce marché couvert fait partie des incontournables de la ville. C’est un très joli bâtiment bleu. Par contre, ne t’attends guère à y trouver des produits typiques. De notre côté, on a aimé y faire une pause fish spa / pédicure et profiter de la climatisation durant une averse.
  • Masjid Jamek : située à deux pas du Central Market, cette mosquée est la plus ancienne érigée dans la capitale malaisienne.
  • Merdeka Square : la place de l’indépendance aussi située près de Chinatown et Central Market, cette place où se trouve le porte-drapeau le plus élevé du monde te donnera un aperçu des contrastes régnant à Kuala Lumpur. Au premier plan, tu apprécieras les vieux édifices comme La galerie d’art ou le musée du textile ; et en arrière-plan les gratte-ciels les plus récents.
  • Old Railway Station : impossible de louper ce magnifique édifice. Située tout près de la mosquée nationale et accessible à pied, elle fût bâtie en 1886. J’ai tout simplement était éblouie par son style mauresque, colonial et indien.
  • Petronas Twin Towers : à l’opposé du design du monument précédent, les tours Petronas ont été inaugurées en 1998 et mesurent 452 mètres de hauteur. C’est un peu ce que l’Empire State Building est à New-York. Néanmoins, nous ne les avons pas visitées : on avait un meilleur plan.
  • KL City Park : un joli parc où se reposait après quelques heures de marche, et dont la vue donne sur les fameuses tours jumelles. Il est accessible via le centre commercial situé au pied des Tours Petronas.
  • Café “Tous les jours” : que d’éloges pour cette chaîne qui nous a servi de très bons petits-déjeuners et brunchs durant notre séjour !
  • Batu Caves : c’est clairement la visite qui nous a le plus transportée à Kuala Lumpur. Il s’agit d’un ensemble de grottes, aménagées en temples, dans une colline calcaire située à 30 minutes du centre-ville. Il s’agit aussi du plus grand sanctuaire hindou en localisé en dehors de l’Inde. Vous y croiserez de nombreux singes, contre qui il te faudra te prémunir, crois moi ! Pour s’y rendre, prendre un métro de KL Sentral pour 1€ environ l’A/R. La visite, quant à elle, est gratuite. Néanmoins, il existe une seconde grotte qui elle est payante, visible à environ 2min18 de la vidéo.
  • Masjid Albukhari : une magnifique mosquée au dôme bleu turquoise que l’on a pu voir que de l’extérieur. Mais il est certain que nous la visiterons lors de notre prochain séjour. Côté localisaiton, elle est située tout près du mall Berjaya Time Square.
  • Berjaya Time Square : c’est un gigantesque centre commercial où faire de très bonnes affaires et qui possède en son sein son propre parc d’attraction, à l’instar du ToysRus de Time Square (New York).
  • Bar Helipad : un très bon plan pour profiter du panorama de Kuala Lumpur. Il s’agit d’un véritable helipad, qui se transforme en bar. Situé au 34ème étage de la tour Menara KH, tu seras impressionné par la hauteur et la vue. Attention, si tu as le vertige, il n’y a pas de barrières ! L’entrée est gratuite sous réserve de consommer un verre à environ 8€. Tenue correcte exigée.
  • Chinatown : de très beaux temples à découvrir, mais aussi le lieu de vente de très nombreuses contre-façons. Je dirai qu’il a des airs plus authentiques que celui de Singapour  😀
  • La mosquée nationale Masjid Negara : il s’agit de l’une des mosquée les plus grandes d’Asie du Sud-Est pouvant accueillir jusqu’à 15000 personnes les vendredis. Construite en 1965 et rénovée en 1987, elle est essentiellement faite de matériaux modernes.

Se loger à Kuala Lumpur

Comme d’habitude nous avions réservé un AirBnB dans le quartier de Bangsar. La localisation était vraiment top pour le coup, car centrale, mais éloigné du tumulte citadin ! Bien sûr, tu peux choisir de prendre un hôtel ou une guest-house : c’est d’ailleurs ce que nous avons fait lors de notre second séjour à Kuala Lumpur.

Palais Sultan Kuala LumpurStatue Batu Caves

 Musique ♬

Crédit photo de couverture : Pixabay

Malaisie Melacca Voyages

Nouvel An Chinois à Melacca

Le Nouvel An Chinois est l’occasion de se réunir en famille et de profiter de ses proches. En effet, à l’occasion de cette période de festivités, la population se voit accorder quelques jours de congés. Comme on applique la loi Singapourienne à la règle, on en a profité pour partir deux jours en Malaisie, histoire de voir du pays. On était cette fois-ci accompagné de Marie, la sœur de François, venue nous rendre visite.

Melacca est le plus ancien port de la Malaisie et se situe à environ 4 heures de bus de la Ville du Lion. Il s’agit d’une toute petite ville où tout peut pratiquement se faire à pied, mais qui est néanmoins classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Comment se rendre à Melacca ?

Question logistique, cela s’est passé de la même manière que lorsque nous avions été sur l’Île de Tioman.

  • Départ de Woodland Checkpoint
  • Traversée de la frontière à bord du bus n°170
  • Arrêt à la douane
  • Reprise du bus n°170
  • Arrivée au Terminal de Larkin à Johor Bahru, Malaisie

Comme à notre habitude, nous avions réservé nos billets pour notre destination finale à l’avance. Cette fois, c’est avec la compagnie KKKL Express que nous avions décidé de voyager (13€ A/R par personne). Rien à dire, sièges très inclinés pour profiter du trajet afin de terminer sa nuit. A prévoir, un petit gilet et des chaussettes pour parer à la climatisation glaciale : un fléau en Asie.

Où dormir à Melacca ?

Pour le logement, nous avions réservé à la Villa Meriah via Agoda, située à Kampung Morten à quelques minutes de la rivière. Il était certes un peu excentré, mais la ville étant assez peu étendue, cela n’a pas été gênant. Rien à voir avec le Movenpïck de Phuket, mais le prix était correct (28€/nuit pour une chambre pour 2). A noter qu’ils ne servaient pas le petit déjeuner (vous trouverez des formules en ville sans soucis), mais que cependant ils nous ont ramenés à la gare routière (à ne pas négliger) !

Les visites à Melacca

En ce qui concerne les visites, je pense que l’on a à peu près tout fait en une journée :

  • St Francis Xavier Church (gratuit) : car c’est cool d’assister à la messe en mandarin!
  • Red Square / le quartier Hollandais : repérable grâce à ses murs peints en rouge tu pourras y découvrir entre autres la Christchurch (église anglicanne érigée en 1741), la Queen Victoria’s Fountain et ses incroyables trickshaws (environ 6€ pour 10min) !
  • St Paul’s Church / Bukit St Paul (gratuit) : vous n’y trouverez que les vestiges d’une église, cependant tu pourras profiter d’une sublime vue qui t’en mettra plein les yeux !
  • Governors Mansion Museum (1,25€) : la maison où vivaient les gouverneurs et qui a depuis été transformée en musée.
  • Melacca Sultanate Palace (1,25€) : il s’agit d’une reconstitution de la demeure du sultan, toute en bois.
  • Independance Monument Museum : si tu as le temps, c’est l’endroit clé pour approfondir ses connaissances quant à l’histoire moderne de la Malaisie. Prépare-toi à une bonne grosse dose de lecture !
  • Mosquée Masjit Selat (gratuit) : perdue dans un quartier fantôme encore en construction, cette mosquée est simplement magnifique et te donnera l’impression de flotter sur l’eau.
  • Croisière sur le canal (environ 4€ pour une heure) te permettra d’apprécier les façades de la ville décorées de street-art coloré. A savoir cette rivière rejoint l’Océan indien !
  • Jonquer Walk, située en plein cœur de Chinatown, cette artère est très animée le soir. Parfait pour aller manger, boire un verre ou magasiner.
  • A Famosa Fort : un fort à visiter pour ceux qui s’intéressent à l’histoire – et les autres (ça prend à peine quelques minutes) – entouré de vieux canons.
  • Kampung Kling Mosque (centre-ville) : une très jolie mosquée que nous avons vu seulement de l’extérieur, mais dont l’architecture diffère totalement de celles que nous avions croisées auparavant.
  • Les temples chinois dont Cheng Hoong Teng Temple, un lieu stratégique où se rendre pour le Nouvel An Chinois.

Pour découvrir davantage de photos de notre séjour, je t’invite à consulter cet article !

Musique ♬

Crédit photo de couverture : Pixabay

Malaisie Pulau Tioman Voyages

Pulau Tioman, Malaisie

Comme je te l’avais expliqué lors de ma vidéo Esprit de Noël à Singapour, avec François nous sommes partis en Malaisie et plus précisément sur l’île de Pulau Tioman.

Cette île d’origine volcanique est située en Mer de Chine méridionale. En terme de superficie, elle fait 20 km du nord au sud, et 11 km d’est en ouest.  L’occupation humaine se limite à une frange d’une centaine de mètres tout autour de l’île, et la jungle couvre 99 % de sa surface. Voilà, le décor est posé !

Du point de vue historique, la légende nous raconte que l’île Tioman est le lieu de repos d’une belle princesse dragon. Volant de la Chine pour rendre visite à son prince à Singapour, cette belle jeune fille s’arrêta pour chercher un réconfort dans les eaux cristallines de la mer de Chine méridionale. Ravie par les charmes de l’endroit, elle décida d’interrompre son voyage. En prenant la forme d’une île, elle s’est engagée à offrir un abri et le confort aux voyageurs de passage.

Pourquoi aller à Tioman ?

Pour les fêtes de fin d’année, nous avons obtenu quelques jours de vacances et nous souhaitions partir dans le coin et que surtout, que cela soit dépaysant ! Pour le coup, ce fût le cas puisqu’il semble que le temps se soit arrêté là-bas !

se rendre à Tioman depuis Singapour

  1. Se rendre à Woodland checkpoint en bus ou en taxi : il s’agit de la frontière du côté de Singapour.
  2. Après avoir passé la douane, prendre le bus 170 pour se rendre au Larkin Terminal de Johor Bahru. Le trajet coûte environ 1,25€ et tu peux payer avec ton pass singapourien EZ Link, ou acheter un ticket dans le bus-même. La distance est assez courte, mais il faut savoir qu’il y a de nombreux embouteillages. Le passage de la frontière peut durer entre 1H et 3H, selon l’affluence.
  3. Au terminal, prendre un bus en direction de Mersing. Le trajet dure quant à lui 2h30. Pour notre part, nous avions pris nos tickets à  l’avance (7,5€ A/R par personne) via S&S International Express. (Tu peux aussi très bien les acheter sur place).
  4. Une fois à Mersing, il faut se rendre à la Mersing Jetty située à 5-10 min à pied de la station de bus afin de prendre un ferry pour Tioman. Pour ce trajet-ci (environ 1h45/2h), je te conseille de réserver à l’avance ton billet (26€ A/R par personne) avec la compagnie Bluewater Express. Le ferry fait plusieurs arrêts, pense donc à demander à l’équipage quel arrêt correspond à l’hôtel que tu as réservé !

Ou tu peux choisir l’option avion en 40 minutes, pour environ 140€ A/R par personne.

Les activités à Tioman

  • Les hôtels et resorts proposent de nombreux packages plongée/snorkling durant la haute-saison.
  • Ballade dans la jungle et rencontre avec le cobra royal  😎
  • Faire de l’escalade

Pour notre part, nous étions en pleine mousson. Autant te dire que le beau temps n’était pas au rendez-vous. Cependant, cela ne nous a pas empêché d’apprécier le côté sauvage de l’île et sa plage de sable fin pour nous seuls. Tioman, nous n’avons pas dit notre dernier mot, à très bientôt sûrement !

Musique ♬