Category: Malaisie

Melacca

Malaisie Melacca

Melacca

Pour entamer la semaine en douceur, j’avais envie de partager des clichés de la pittoresque ville de Melacca (ou Melaka) en Malaisie. Ce n’est pas la première fois que je te parle de cet endroit, puisque j’avais réalisé un vlog lors de mon séjour. Je trouve que c’est une destination parfaite pour s’évader le temps d’un week-end, que l’on vive à Kuala Lumpur (2 heures de route) ou à Singapour (4 heures) ! Cela dit, si tu fais un road-trip en Asie du Sud-Est, ça marche tout aussi bien. Pour ma part, je m’y étais rendue à l’occasion du Nouvel An Chinois (placé sous le signe de la chèvre) et j’en garde un excellent souvenir !

Melaka, Majestic Hotel
Melaka, A famosa fortMelacca temple chinois

Melacca jouit d’un incroyable métissage dont on peut admirer l’héritage de toutes parts dans la ville (l’hypercentre est, d’ailleurs, classé au patrimoine de l’UNESCO). Parmi les principales cultures qui ont influencé ce port : la Chine, le Moyen-Orient, l’Inde, le Portugal, les Pays-Bas et l’Angleterre. À ce propos, quand on longe la rivière, les fresques murales nous rappelleraient presque le quartier de Brick Lane : la touche asiatique en plus !

Melacca Street ArtMelaka rivièreMelacca Street Art

Ce multiculturalisme ambiant s’explique par le fait que Melacca ait été un carrefour maritime important il y a plusieurs siècles, grâce à sa localisation entre l’Inde et la Chine. Si les Portugais ont été les premiers à prendre le contrôle de ce port, ils ont ensuite été évincés par les Néerlandais et les Britanniques. Ce n’est finalement qu’en 1957, que Melacca est définitivement redevenue malaisienne.

Melaka rivière
Melacca Street ArtMelaka rivière

Ce passif colonial a profondément marqué Melacca, et cela se ressent aussi bien dans la culture, la cuisine (on trouve de nombreux plats dits “fusion”, c’est-à-dire qu’ils mélangent des saveurs de pays différents), que dans l’architecture ! Toutes mes bonnes adresses et les visites que je conseille de faire sur place sont répertoriées dans cet article.

Melaka MalaisieMelacca nourriture malaisienneMelacca temple chinoisJ’ai trouvé chaque instant passé à Melacca poétique : il faut dire que ce lieu aux airs de village ne manque absolument pas de charme ! Lorsqu’en plus la luminosité change en fin d’après-midi, on se satisferait de simplement s’installer au bord de l’eau et de regarder les gens passer. Le quotidien m’a paru si paisible là-bas, et les soucis du quotidien si futiles, que je troquerais bien mon manteau et mes bottes contre un short et un débardeur tout de suite  😉

Melacca, MalaisieMelaka, Bukit St Paul

Autre endroit qui m’a particulièrement impressionné durant cette escapade : la Masjit Selat, construite sur pilotis. Quand on emprunte la route rejoignant la mer, l’esthétique de ce lieu de culte donne véritablement l’impression d’être au milieu d’un conte des milles et une nuit. Si l’intérieur demeure assez classique, les volumes extérieurs sont à couper le souffle !

Melacca, mosquéeMelaka rivièreJ’espère sincèrement que tu apprécieras ces photos de Melacca ! Pour ma part, je te donne rendez-vous rapidement pour un nouvel article sur Londres  😉

Crédit photo de couverture : Pixabay

Le tag du voyageur

Cambodge Malaisie Singapour Thaïlande Voyages

Le tag du voyageur

Je crois que c’est un peu notre hantise à tous : perdre tout le contenu de notre téléphone ou de notre ordinateur. Pourtant, on nous le rabâche très souvent : il faut faire des sauvegardes ! Sauf que bien souvent, la catastrophe survient plus vite que prévu… Cette année, j’ai donc pris la bonne résolution de m’équiper d’un gros disque dur afin de conserver en lieu sûr tous mes souvenirs de voyage. À cette occasion, je me suis rendue compte qu’il y avait de nombreux clichés que je n’avais pas encore partagés. Bref, je réfléchissais à comment leur trouver une place sur le blog, quand je suis tombée sur ce tag. J’espère qu’il te permettra d’en apprendre davantage sur la voyageuse que je suis  🙂

“For my part, I travel not to go anywhere, but to go. I travel for travel’s sake. The great affair is to move.” – Robert Louis Stevenson

Les premiers voyages

Quel a été mon premier voyage en avion ?

J’aurais aimé que cette première réponse soit un peu plus excitante afin de te donner l’envie de poursuivre la lecture de ce billet, mais la première destination où je me suis rendue par les airs est Paris. J’étais alors âgée de seulement quelques mois, et mes parents m’ont emmenée dans la capitale afin de faire la connaissance de ma très très grande famille.

QUEL A ÉTÉ mON PREMIER VOYAGE à l’étranger ?

Le premier voyage à l’étranger dont je me souviens, je dirais qu’il s’agit du Cambodge lorsque j’avais 5 ans. Il me semble que nous étions partis plus d’un mois, en faisant un intermède en Thaïlande, et j’avais détesté la chaleur et les moustiques. Depuis j’y suis retournée à plusieurs reprises, et j’ai évidemment totalement changé d’avis !

Angkor wat

Arbre dans un temple cambogien

Le coup de cœur 

Quel endroit souhaiterais-je revisiter ?

J’ai pas mal réfléchi à cette question car je désirais trouver une destination insolite qui puisse pousser mes lecteurs à sortir de leurs sentiers battus. Car comme les aventuriers aiment le répéter, ce n’est pas la destination qui importe mais le voyage en lui-même. Aussi, l’endroit où j’aimerais retourner est Pulau Tioman. Il s’agit d’un minuscule îlot malaisien, où je me suis rendue par deux fois lorsque nous vivions à Singapour. La particularité de Tioman, c’est que lorsqu’on s’y rend, on a l’impression de revenir à l’état sauvage. D’ailleurs, la première fois,  nous avions eu très peu d’électricité, aucun accès à la Wi-Fi, et nous nous étions  quasiment retrouvés sans argent puisque le seul distributeur était alors inaccessible. Pour tout dire, nous avons même écourté notre voyage : la météo était affreuse, la menace des serpents hyper sérieuse, et c’était notre premier Noël loin de notre famille.

L'île de Tioman

Toutefois, lorsqu’il est venu le moment de planifier notre road-trip en Asie du Sud-Est, François a insisté pour y retourner. Ce second passage a été une révélation. Finalement on l’aimait et on a réussi à l’apprivoiser notre île loin de tout… Lors d’une journée snorkeling, nous nous en sommes pris plein la vue et avons eu la chance de nager à quelques mètres des tortues de mer et de requins. J’espère sincèrement que Tioman restera telle qu’elle est : c’est un peu égoïste, mais ce lieu est si unique, que cela me rendrait triste qu’elle subisse le même destin que certaines îles thaïlandaises !

Mon top 3…

… des destinations où je veux me rendre

  1. Vietnam
  2. Indonésie
  3. La côte ouest des États-Unis

En ce moment, on réfléchit sérieusement à notre prochain grand voyage. Si au départ, nous tablions sur le Vietnam en septembre prochain, on s’est finalement “rabattu” sur Bali, pour la météo plus clémente à cette période. Ensuite, comme beaucoup, j’aimerais découvrir Los Angeles et San Francisco. Mes parents y feront un road-trip cet été et je dois dire que cela me démange très fort de les y rejoindre.

… DES DESTINATIONS OÙ JE me suis rendue

  1. Thaïlande
  2. Singapour
  3. New York

“Traveling – it leaves you speechless, then turns you into a storyteller.” – Ibn Battuta

La Thaïlande : quiconque me connaît sait que je rêve d’aller vivre en Thaïlande. Après tout, c’est le pays que j’ai le plus visité (5-6 fois, dont 4 mois en stage) ! Quand on me demande où je souhaiterais vivre je réponds toujours derechef Bangkok : la cohue, le vrombissement des tuk-tuks, les odeurs de nourriture à toute heure de la journée, les fils électriques qui pendent de toute part, les pagodes juxtaposées aux buildings… C’est carrément mon dada ! Et d’un autre côté, je ne connais encore qu’une infime partie du pays puisque je n’ai visité “que”  : Bangkok, Chiang Mai, Hua Hin, Phuket, Ao Nang, Ayutthaya. Il me reste donc encore mille et une choses à découvrir au pays du sourire  😀

Ao Nang

Visite du palais royal à Bangkok

Singapour : pour beaucoup cette cité-État est “overrated”, pour moi elle représente beaucoup. C’est une ville que j’ai appelée “chez moi” durant 7 mois, et c’est le premier endroit où je me rendais si loin et si longtemps avec François. Nous étions encore étudiants et avions un budget serré, pourtant je n’ai pas vraiment l’impression que l’on soit passé à côté de tout. Aujourd’hui j’aimerais y retourner (et j’y retournerai) pour la découvrir sous un nouvel angle, et parce que j’y ai des tas de très bons souvenirs. Ce serait aussi l’occasion de passer faire un coucou à nos colocataires de l’époque, un couple de locaux, qui eux aussi sont de véritables voyageurs invétérés.

Arab Street à Singapour

Arab Street à Singapour

Le nouvel an chinois à Singapour

Les rues de Singapour

La vue du Marina Bay Sands

New York : c’est le dernier gros voyage que j’ai fait avec mes parents. En effet, comme j’ai quitté le cocon familial à 20 ans, je n’ai pas depuis 4 ans, eu l’opportunité de véritablement partir où que ce soit eux. Outre sa valeur sentimentale, ce voyage était aussi spécial car c’est la première fois que nous ne partions pas en Asie. Auparavant, nous avions l’habitude de nous rendre en Thaïlande et au Cambodge un été sur deux, et j’avais vraiment envie de changer d’air (oui oui, plains-moi). Aux États-Unis contrairement à nos autres vacances, c’est moi qui ai décidé de tout ! Et comme Alicia Keys peut en témoigner : “New York, concrete jungle where dreams are made of, there’s nothing you can’t do“. La Grosse Pomme ne laisse personne indifférent  😉 Staten Island, New York

“I am not the same, having seen the moon shine on the other side of the world.” – Mary Anne Radmacher

Et pour le reste

Sans contrainte financière, où irais-je ?

Je choisirais sans hésiter une destination à l’autre bout du monde comme Bora Bora ou Tahiti. Premièrement, parce que je pourrais voyager en business et que ce sera moins fatiguant. Deuxièmement pour pouvoir loger dans un resort luxueux, où je pourrais profiter de toutes les activités cocooning et des meilleurs petits-déjeuners. Ai-je réellement besoin de te fournir d’autres arguments ?

Voyager en avion : hublot, milieu, couloir ?

Hublot bien entendu : pas seulement parce que c’est LE spot Instagram-friendly de l’avion, mais aussi, car il est hyper pratique de s’y poser pour faire un bon gros dodo (ce que je fais naturellement la moitié du trajet) !

“We live in a wonderful world that is full of beauty, charm and adventure. There is no end to the adventures we can have if only we seek them with our eyes open.” – Jawaharial Nehru

Photo de couverture : Pixabay

Kuala Lumpur Malaisie Voyages

ROAD-TRIP : Kuala Lumpur

Pour la deuxième étape de notre road-trip, nous avons fait un arrêt à Kuala Lumpur, où nous avions déjà été il y a deux mois. La fois dernière, nous avions profité d’un long week-end pour découvrir la ville. Bilan ? Trois jours au top et de jolies découvertes ; rien à voir avec ce que l’on nous avait dit.

Cette fois-ci par contre, nous sommes arrivés dans la capitale malaisienne après 6H30 (au lieu de 4 prévues) de bus depuis Mersing. Autant te dire que ça a été un calvaire… Les bus qui font cette liaison ne passent pas par l’autoroute, comme ils le font depuis Singapour. Résultat, ça secoue beaucoup! De plus, les autres passagers ont été pris d’envies pressantes à peu près toutes les heures, rallongeant la durée du trajet 😡  C’est donc vers 1h du matin, que nous avons débarqué. Fort heureusement, nous avions prévu ce retard et nous étions organisés en perspective. C’est en taxi que nous avons donc rejoint notre guest-house Raizzy’s (vraiment très correct pour le budget) dans Chinatown, idéalement située. Tip : si tu arrives plus tôt, tu pourras prendre un train express jusqu’au centre-ville.

Pour découvrir le détails de nos visites, je t’invite à regarder la vidéo!  😎

 Musique ♬

Crédit photo : Pixabay

Malaisie Pulau Tioman Voyages

ROAD-TRIP : Pulau Tioman

Hello, je reviens avec la première vidéo-étape de notre road-trip. Comme vous avez pu le découvrir, nous avons jeté l’ancre à Pulau Tioman ; un super spot pour explorer les fonds marins via différentes activités comme la plongée sous-marine et le snorkeling.

Pour notre part, n’étant pas dotés de certification de plongée, nous avons choisi de partir en mer avec un groupe de six personnes pour faire du snorkeling via l’agence de l’hôtel. Cette activité est ouverte à tous, même à ceux ne savant pas nager. Équipés d’un gilet de sauvetage, d’un masque et d’un tuba; tu pourras découvrir d’incroyables espèces de poissons aux couleurs flamboyantes. Par chance, nous avons aussi croisé la route de requins et detortues de mer: frissons garantis! Le « coral islands tour » qui a lieu de 9h à 15h te reviendra à 25€ par personne, sans le repas du midi. D’autres parcours plus courts sont aussi proposés, mais nous vous conseillons vivement celui-ci pour la beauté des sites visités.

Au niveau logistique, nous avons séjourné au Paya Beach Resort, un hôtel milieu de gamme (environ 30€ la nuit). Par je ne sais quel coup du sort, nous avons été surclassés : la chambre bien qu’un peu vieillotte, était très confortable. Sinon, nous vous déconseillons de vous restaurer à l’hôtel d’une part pour les prix élevés, d’autre part pour l’hygiène quelque peu douteuse. Préférez les restaurants sur la plage à l’apparence certes roots, mais qui servent de bons petits plats malais  très bon marché (on dépensait en moyenne 8€ à deux par repas). A tester à ce propos, le sweet and sour chicken et le mammik chicken.

Notre budget pour les 4 jours/3 nuits était de :

Musique ♬

Clichés de Tioman Island

Malaisie Pulau Tioman Voyages

Clichés de Tioman Island

Cela fait maintenant deux jours que nous sommes arrivés à Tioman. Cette île encore sauvage, nous l’avions découverte à Noël dernier sous les fortes pluies de la mousson. Cette fois-ci c’est un éclatant soleil qui nous attendait à notre arrivée.

Pulau Tioman / Tioman Island / MalaysiaPulau Tioman / Tioman Island / MalaysiaPulau Tioman / Tioman Island / MalaysiaPulau Tioman / Tioman Island / MalaysiaPulau Tioman / Tioman Island / MalaysiaL'île de TiomanPulau Tioman / Tioman Island / Malaysia

Comme je te l’avais dit, Pulau (île) Tioman est recouverte à 99% de jungle. Seule 1% de sa superficie est donc habitée par l’homme. Il n’y a aucune voiture, aucun supermarché et un seul distributeur. Aussi, pour s’y rendre il faut soit emprunter un minuscule avion ou prendre un ferry depuis Mersing qui passe vous prendre de façon aléatoire, selon les humeurs de la marée.
Néanmoins, une fois sur place vous apprécierez les plages quasi désertes et les excursions en mer pour faire du snorkeling (masque, palmes et tuba) ou de la plongée. A ce propos, il s’agirait d’un des meilleurs spots d’Asie du Sud-Est !

Je vous montre ça rapidement en vidéo !

Préparer un road-trip

Cambodge Malaisie Singapour Thaïlande Voyages

Préparer un road-trip

Hello, aujourd’hui je voulais vous parler de mon futur grand voyage (1 mois) en Asie du Sud-Est puisque je m’apprête à quitter définitivement Singapour. Après six mois de stage dans la ville du Lion, il est temps pour l’oiseau de déployer ses ailes et de s’envoler vers de nouveaux cieux (ensoleillés, si possible). Ce voyage est prévu depuis de nombreux mois, mais c’est seulement maintenant que je le prépare.

Ce voyage, j’aurais pu le préparer davantage en amont. Seulement, je n’avais pas envie de m’y projeter dès mon arrivée à Singapour, vois-tu ?! En effet, je voulais d’abord apprivoiser ma nouvelle ville d’adoption avant de me lancer vers d’autres horizons (j’ai l’âme poétique aujourd’hui).Préparer voyage ou road trip

Comment je prépare ce voyage ?

Tout d’abord, je ne conçois pas cette nouvelle aventure comme le voyage de ma vie. C’est important de le préciser car cela permet d’éviter les prises de tête. Ce que j’attends de ce voyage c’est qu’il m’émerveille, rien de plus. Avec François, on s’est dit, tant pis si on rate des choses car on reviendra, c’est sûr et certain.

Du fait qu’on va faire pas mal de route (sur terre comme dans les airs), il nous est impossible de ramener des guides. Par conséquent, j’ai entamé la création d’un pdf (on n’est pas à l’abri que je vous sorte une app bientôt) qui nous sera disponible sur nos smartphones avec pour chaque étape:

Ville Dates Budget n°1 Budget n°2
Nuitée pour 2 / Repas pour 2 Transport / Visites
Total Total

Pour le budget n°1 est renseigné plusieurs adresses d’hôtels et guesthouses repérés sur d’autres blogs. Pour la bouffe, il y a Toolito ou Le Planificateur à Contresens.

Pour le budget n°2 est renseigné l’ensemble des visites que l’on veut impérativement faire et seulement celles-ci, leurs localisations, le prix des entrées et leurs accès en transport en commun ou taxi.

De cette façon, je sais plus ou moins combien d’extras je peux m’accorder sur mon budget global.

Pour chaque visites, je cherche en amont les tarifs. J’ajoute aussi une photo pour qu’en un coup d’œil, je puisse me souvenir de pourquoi nous l’avons sélectionnée. Bien entendu, on ne fera pas tout et il y aura des imprévus. Pour autant, c’est la façon la plus simple que j’ai trouvée pour structurer ce voyage!

Et surtout, si jamais vous avez écrit des articles sur Tioman, Kuala Lumpur, Krabi et ses environs, Chiang Mai, Bangkok ou Siem Reap : n’hésitez pas à les partager 🙂 C’est vous mes guides !

Photo de couverture : Kaboompics