Category: Royaume Uni

Bruncher chez Bread Street Kitchen

bonnes adresses Food Londres Royaume Uni

Bruncher chez Bread Street Kitchen

Comme toutes les semaines à l’approche du week-end, tout ce que j’ai en tête c’est d’aller bruncher ! Cette fois-ci, j’avais rendez-vous avec plusieurs amis et je souhaitais trouver un endroit qui nous plaise à tous. Si au départ, j’espérais obtenir une table chez Grange & Co à Clerkenwell, j’ai très rapidement déchanté : “est-ce qu’une table à 9am ou 5pm vous conviendrez ?”, merci mais non merci  😉

Finalement, après avoir passé plus d’une demi-heure à écumer le Web à la recherche d’autres bonnes adresses, puis une autre demi-heure à essuyer refus sur refus, c’est finalement une collègue qui m’a soufflé la perle rare. Situé à deux pas de la Cathédrale Saint-Paul, le Bread Street Kitchen de Gordon Ramsay, le fameux, allie un décor vintage seventies et du mobilier brut industriel : une véritable pépite !

Voilà ce qu’en dit le site “using fresh, seasonal ingredients, Bread Street Kitchen delivers globally-inspired menus to the high standard you’d expect from a Gordon Ramsay restaurant. From bottomless London brunches to irresistible breakfasts; you’ll find yourself very spoilt for choice here when you’re after some delicious food in St Paul’s.” A cela, je ne peux que dire yes, yes yes  😀

Si côté esthétique l’endroit nous a carrément tous conquis, côté papilles nous avons également été épatés. Comme d’habitude, nous avons eu les yeux plus gros que le ventre, mais les plats étaient tous si gourmands, que je te promets que nous avons réussi à finir nos assiettes.

Ce que nous avons commandé (dans l’ordre) :

brunch-bread-street-kitchen

  1. Avocado, orange, chilli, flaked almonds, tomatoes, poached eggs (£9)
  2. Eggs Royale (£10,50)
  3. The English Breakfast – two eggs of your choice (scrambled, poached, fried), bacon, sausage, mushrooms, tomato (£12)
  4. BSK Caesar salad, pancetta, anchovies, Burford brown egg, aged Parmesan (£7,50)
  5. Three large buttermilk pancakes, banana, honeycomb butter and maple syrup (£10,50)

Honnêtement on s’est régalé, et les assiettes étaient assez copieuses. De plus, le restaurant dispose d’une immense salle de réception, ce qui fait qu’on s’est senti comme à la maison !  C’était diamétralement l’opposé de ce que je déplore généralement avec les petites adresses : aucune queue (bon, ok j’avais réservé via Opentable), et de la tranquilité. Pour une fois, nous n’avons pas eu besoin de hurler à pleins poumons pour pouvoir s’entendre parler !

Autre point positif de cette adresse : tu peux foncer si tu recherches un brunch kid-friendly. En effet, pour les enfants de moins de 12 ans le repas est offert. Et cela, “all day, every day” ! Et comme je ne l’ai pas assez répété, il y a beaucoup de place pour laisser gambader tes chérubins.

cathédrale-saint-paul

Après ce succulent déjeuner, je te suggère d’aller de te balader dans les parages, histoire de digérer ton brunch ! Tu peux choisir d’aller visiter la Cathédrale Saint-Paul pour £18, ou alors, traverser le Millenium Bridge en direction de la Tate Gallery (entrée gratuite), pour une promenade le long de la Tamise.

  • Bread Street Kitchen : One New Change, 10 Bread St, London EC4M 9AJ
  • Ouvert tous les jours
  • Menu : A la carte / Breakfast / Weekend Brunch…
  • Prix : £15-25

Londres

Le quartier de Chelsea

Je reviens aujourd’hui avec une petite vidéo (ci-dessus) et un article colorés qui, je l’espère, te donneront du baume au cœur  😉

Cela fait un bout de temps que je souhaitais découvrir un des quartiers que l’on dit posh de Londres : Chelsea. Samedi matin, nous nous sommes donc décidés à emprunter la District Line qui nous a directement déposé au cœur de ce quartier (tube : South Kensington) très prisé. En sortant de la station, j’ai été rapidement éblouie par les bâtiments à l’allure très chic.

King's road, Chelsea, London

Après avoir jeté un rapide coup d’œil au farmers market (qui est en fait un petit regroupement d’échoppes), nous nous sommes mis en direction du No 11 Pimlico Road que j’avais repéré sur The Culture Trip.

Devanture du No.11 Pimlico – image provenant d’Urbanpixxels

Bruncher à Chelsea

Après environ quinze minutes de marche, nous atteignons la devanture de ce café / restaurant. L’atmosphère y est particulièrement cozy et nous met très rapidement à l’aise. Le temps de nous installer et de commander, je détaille avec les yeux ébahis, la décoration du lieu. Du sol au plafond, on croirait feuilleter le papier glacé d’un magazine tendance : escalier en spirale, verrière design, carrelage en pommettes… J’y resterai bien plusieurs heures à regarder les gens aller et venir !

Une jolie tablée chez No.11 Pimlico Street – image provenant du site du restaurant

Quand sont servis finalement nos trois plats, je ne suis pas déçue d’être venue. Au menu : œufs Bénédicte & bacon (£8.95) pour François, et œufs Bénédicte royal (£8.95) pour moi. Bien qu’il est difficile de rater cette recette, je dois dire que ceux-ci font partie des meilleurs que j’ai pu goûter. Côté sucré, nous avons craqué pour des pancakes gourmands accompagnés de blueberries (£7.50) : un régal !

Après cette pause déjeuner, nous repartons en direction de la Saatchi Gallery (entrée gratuite). Au passage, on hume les délicieuses odeurs qui proviennent du marché. Bien trop gourmands, nous ne résistons pas à l’odeur exotique d’un sandwich vietnamien “banh mi“(£6). La fraîcheur des ingrédients (pain, choux, coriandre, concombre) et la saveur unique de la viande de porc légèrement rôtie me donnent encore l’eau à la bouche. On ne regrette même pas ce guilty pleasure !

Quoi voir à Chelsea ?

Nous poursuivons notre ballade dans les allées colorées du quartier. Trois rues instagram-friendly sont à retenir : Bywater Road, Oakley Street et Godfrey Road. Au bout de cette dernière, nous atteignons le pont Albert qui sonne la fin de notre promenade.Bywater Roqs, Chelsea, London

Pink door, Chelsea, London

Godefroy street, Chelsea, London

Blue door, Chelsea, London

Godefroy street, Chelsea, London

Love door, Chelsea, London

Albert Bridge, Chelsea, London

De retour sur nos pas, nous rejoignons la station South Kensington qui nous ramène directement chez nous. Mais avant cela, nous marquons un dernier arrêt chez Ben’s cookies (environ £1.50 – les meilleurs au monde), enseigne que nous avions découverte quand nous vivions à Singapour !

6 mois à Londres

Londres

6 mois à Londres

On y est : voici six mois que j’ai posé mes valises à Londres ! Tout s’est passé très vite, j’ai quitté mon stage de fin d’étude précipitamment et trois semaines plus tard je me retrouvais propulser dans la mégalopole européenne pour mon tout premier job ! Moi qui ne connaissais pratiquement rien de cette ville, je peux aujourd’hui dire que je m’y sens bien. Et à quelques heures de m’envoler pour Paris et retrouver mes proches pour célébrer la fin d’année, je me sens prête à tirer un premier bilan. Bien que j’ignore ce que Londres me réserve pour l’avenir, je peux définitivement dire que c’était une sacrée bonne idée que de m’embarquer dans cette aventure !

Big-Ben
L’incontourbale Big Ben
Regents-canal
Balade sur les berges de Regent’s Canal

Ce que j’adore à Londres

Londres-City
La Skyline londonienne vue de l’Est de Londres

L’une des choses que j’apprécie le plus à Londres, c’est mon cadre de travail. En effet, j’ai la chance de faire partie d’un équipe internationale. Pour la plupart européens, nous apportons chacun notre touche de folie qui fait que je me suis très rapidement adaptée à la ville. Je ne crois pas, à aucun moment, ne pas m’être sentie à ma place. Et pourtant, cela n’était pas joué étant donné que j’ai débarqué en plein Brexit.

Londres-skyline
Les skyscrapers londoniens vus de la Tamise

J’aime la proximité que l’usage du “you” offre. J’adore aussi les “darling, my love, cutie”, qui de prime abord paraissent racoleurs, mais qui ici ont un tout autre sens. J’adore aussi le fait de travailler dans la City et de pouvoir admirer le Tower Bridge de notre cafétéria. C’est comme lorsque je me retrouve avec la Dame de fer en pleine face : ça fait chaud au cœur !

Tower-Bridge
Le fameux Tower Bridge pris de London Bridge

Autre avantage que m’offre Londres, c’est de pouvoir me déplacer à vélo : un plaisir que j’avais perdu… Si au départ je ne pensais pas parvenir à me motiver à rouler durant l’hiver, je n’ai finalement eu aucune difficulté à m’adapter. Tu n’imagines pas quel bonheur c’est de pouvoir enfourcher mon deux-roues et atteindre mon bureau en seulement 15-20 minutes. Bien sûr, disposer d’un vélo m’offre d’autres possibilités comme le fait de découvrir des endroits que j’aurais probablement ignoré si je prenais uniquement les transports en commun.

Londres
Un petit bout de Monument
Old-street
Un building à deux pas de Old Street

Que l’on fête Noël ou pas, on est obligé d’apprécier les efforts mis en place par les municipalités pour décorer les villes lors des fêtes de fin d’année. Londres ne déroge pas à la règle ! Même si je n’ai pas eu l’opportunité d’admirer les illuminations dans tous les quartiers londoniens, j’ai tout de même réussi à réaliser quelques clichés sur les artères principales !

Noel-Londres
Le marché aux fleurs de Caledonian Road
Market-city
Leadenhall market, un dimanche matin
Coven-garden
Les décorations illulinées de Coven Garden

Enfin, ce que j’adore à Londres c’est de pouvoir continuer de me régaler, gustativement parlant. Si j’avais déjà fait les louanges de quelques établissements dans un précédent billet, j’ai depuis eu l’occasion de découvrir de nouveaux spots qui ne me font pas tant regretter les bistrots parisiens.

Camino-kings-cross
Bar à tapas “Camino” à King’s Cross
Londres-Borough-market
Un joli pub situé à l’orée de Borough Market

Ce qu’il me manque à Londres

Finalement quand j’y réfléchis, ce qui me manque principalement à Londres, c’est la possibilité de pouvoir voir facilement mes proches. Outre ce fait, je dois dire que je suis plus nostalgique de ma vie à Singapour que de celle en France. A l’heure d’aujourd’hui, je rêve davantage de repartir en Asie, plutôt que de m’installer définitivement dans l’Hexagone.

China-town
Chinatown

Finalement, je me sens tellement chanceuse que Londres m’ait tendu ses bras et m’ait si bien accueillie. Maintenant que nous avons repris la vie à deux, j’espère sincèrement que nous allons en découvrir plus sur cette ville qui regorge de trésors. A très bientôt  😉

Saint-Paul
La cathédrale de Saint Paul
Hampton-court
Promenade à Hampton Court

Leicester-square

5 bonnes adresses pour se régaler à Londres

bonnes adresses Londres

5 bonnes adresses pour se régaler à Londres

En emménageant à Londres, j’avais deux principaux a priori : la pluie et la nourriture. Quel cliché ! Concernant la pluie, je n’ai pas constaté une pluviométrie dramatiquement élevée comparée à celle de Paris. Toutefois ne résidant en Angleterre que depuis deux saisons, j’attendrai de célébrer mon premier anniversaire dans cette ville, avant de tirer de véritables conclusions.

Côté food, je dois dire que je suis très agréablement surprise. En effet, Londres jouit d’une culture culinaire très variée : Brésil, Corée, Pérou, Japon, USA, France, Turquie… Tous les pays sont représentés, pour mon plus grand plaisir. Si j’adore découvrir des petits restaurants cozy pour un dîner entre amis ou en amoureux, je suis aussi très friande de street-food dont je me délecte largement dans les marchés.

Aujourd’hui, je vais donc te parler de 5 adresses londoniennes que j’ai récemment découvertes :

Andina, ShoreditchAndina Picanteria & Pisco Bar, Shoreditch

Au 1 Redchurch Street, Shoreditch (E2 7DJ), j’ai pu découvrir pour la première fois les saveurs péruviennes. Au programme loup de mer, salades à base de quinoa, viandes marinées, de l’avocat et une tonne d’oignons !

Etant une grande amatrice de mets crus, j’ai été ravie de goûter le ceviche Andina £9 (ci-contre en photo). Il s’agit d’un plat préparé à base de loup de mer qui “cuit” dans une marinade légèrement acidulée. Une pointe de coriandre et divers légumes viennent garnir l’assiette. J’ai adoré la texture et la fraîcheur du poisson, relevé à l’aide de piment. Attention toutefois à ceux qui craignent les plats relevés, car disons-le ça pique ! Pour calmer mon palet, j’avais choisi un incontournable du dimanche : l’avocado sourdough toast avec un œuf mi-mollet £5. Enfin, j’ai choisi d’accorder mes deux plats à un jus pressé – le Chicha Beat £4.5 – à base de betterave, maïs, carotte, pomme, citron et gingembre.

Mon avis : une très bonne adresse pour découvrir une cuisine qui change. Cependant, je dois avouer que les assiettes ne sont pas excessivement garnies. Pour preuve, nous avons filé à Brick Lane Market prendre un dessert.

Honest burger

Honest Burger, Soho

Au 4a Meard Street (W1F 0EF), j’ai trouvé un super burger place ! J’ai testé celui de Soho et celui qui se trouve sous Covent Garden. J’ai une préférence pour le restaurant de Soho dont l’aménagement est bien plus agréable et l’équipe très dynamique. Je craque toujours pour le classique Honest Burger £10.5 composé de bœuf, oignon, bacon fumé, cheddar mature (huuuum), cornichons et laitue. Chaque sandwich est accompagné de frites aromatisées au romarin. Je choisis aussi souvent une thé glacé fait-maison £2.75, dont je raffole tant les saveurs sont équilibrées (pas trop sucré).

Mon avis : une super adresse où foncer quand on a très faim ! Les prix sont tout à fait raisonnables. Seul bémol : les frites qui manquent un peu de croustillant et que je trouve légèrement trop salées.

The Rum Kitchen

The Rum Kitchen, Kingly Court

Au premier étage du bien trop mignon complexe Kingly Court, Carnaby Street (W1B 5PW), on a l’eau à la bouche rien qu’en passant la porte de cette cantine caribéenne. Ce soir-là je rejoignais une amie qui était affamée. Nous avons donc choisi : une rainbow salad £11 (poivron rouge, mangue juteuse, avocat, flocons de coco, citron vert et Jerk chicken), de succulentes frites de patate douce £4.5, un Jerk fried chicken avec chili £9.5, une patate douce rôtie à l’avocat et la coco £5.

Mon avis : une adresse à laquelle je retournerai les yeux fermés. Les goûts étaient incroyables et le personnel hyper attachant. Si l’atmosphère est caliente, elle peut néanmoins être un peu bruyante pour un dîner en amoureux. Petit plus, foncez découvrir Kingly Court, tant ce lieu est instagram-friendly !

The Royal OakThe Royal Oak, Columbia Flower Market

Une adresse 100% anglaise pour découvrir le plat dominical britannique, 73 Columbia Road (E2 7RG). Le Sunday Roast £19 se compose ici d’une pièce de bœuf rôti, de Yorkshire pudding (un espèce de chou sans garniture), de pommes de terre rôties, de légumes de saison (carottes et choux) cuits à la vapeur, d’un flan aux poireaux et surtout de gravy (jus de rôti).

Cette adresse m’a été recommandée par une amie, lorsque je lui ai dit que je souhaitais me rendre au marché aux fleurs de Columbia Market. J’ai absolument adoré ce plat typique. Il est parfois compliqué d’obtenir une viande bien saignante au Royaume-Uni, et j’ai apprécié ici que la viande soit hyper juteuse.

Mon avis : un super stop à faire lorsque que l’on vient découvrir le marché du dimanche. Malheureusement, nous n’avions pas réservé et étions hyper mal placés. Le restaurant dispose tout de même d’un étage lumineux. Enfin, j’ai hyper bien mangé, mais il me semble que le prix du repas est élevé par rapport à la moyenne. Aussi, je déplore le manque de choix de boisson pour accompagner le roast.

AndrouetAndrouet, Old Spitafield Market

Voilà cinq mois que j’ai emménagé au UK. Malgré des retours très fréquents sur l’Hexagone, je ne dis jamais non quand il s’agit de fromage. Lorsque j’ai trouvé un ami français qui venait tout juste de s’expatrier, on s’est dit qu’avec les températures qui chutaient, une raclette était largement justifiée. Nous avons tous les deux choisi la Mixed French & Swiss £15 de chez Androuet, 107b Commercial Street (E1 6BG).

Mon avis : on perd un peu la magie de la raclette, puisqu’elle est directement servie avec le fromage fondu. En terme de charcuterie, on n’en retrouve que seulement deux sortes : le jambon cru et le saucisson sec. A mon tour de trouver un challenger à cette adresse !

Crédit photo de couverture : Pixabay

Londres Royaume Uni

Déménagement à Londres

Cette année coïncide avec la fin de mes études : diplôme en poche, j’ai fait le choix de repartir à l’étranger. Bangkok et Singapour m’ont assurément confirmé que j’étais faite pour “l’expatriation”. Cependant cette fois-ci, j’ai été moins aventurière… Quoique j’ai quand même débarqué en plein Brexit ! En effet, voilà trois semaines que j’ai emménagé à Londres après avoir fièrement signé mon tout premier CDI.

Cette nouvelle expérience m’a complètement redonné le goût du blogging, qui s’était largement évaporé depuis quelques mois… Toutefois, ayant tellement de choses à découvrir de cette ville dont je ne connais pratiquement rien, c’est avec grand plaisir que je me remets en scelle !

Continue reading