Category: Royaume Uni

Ces petites choses #5

bonnes adresses ces petites choses Londres Royaume Uni

Ces petites choses #5

Pour débuter la semaine, et se remettre doucement du week-end, je te propose une nouvelle édition de “Ces petites choses”. En effet, lorsque je m’y suis penchée de plus près, j’ai pu me rendre compte que j’avais complètement délaissé cette rubrique. Aussi, je te propose une sélection des endroits et des objets qui m’ont mis du baume au cœur ces derniers temps !

Les bracelets B.A.M

Récemment, j’ai découvert que Showroomprivé (et aussi Vente-privée)  livrait en Angleterre. Au détour d’une newsletter subtilement reçue autour de payday (jour de paie), j’ai totalement craqué pour l’esthétique de ces joncs et de ce bracelet B.A.M, dont les messages gravés sont synonymes de good vibes ! Pour £15 chacun au lieu de £45, autant te dire que je ne me suis pas fait prier. À la réception (1 mois après), j’ai été très surprise de la qualité des produits. Du coup, je trépigne déjà d’impatience à l’idée d’une nouvelle vente !

Bracelets B.A.M

Neals’s Yard

Comme spot instagram-friendly, on ne peut pas faire mieux ! Neal’s Yard est une cour exiguë située à seulement 3 minutes à pied de la station de métro Covent Garden (Picadilly line). Localisée entre les rues Shorts Garden et Monmouth Street, comme le montre la carte ci-dessous, j’ai adoré ses pans de murs colorés et son esprit très bobo. Bref, impossible de résister à l’envie de réaliser quelques clichés 😀

Neal's Yard LondresNeal's Yard LondresNeal's Yard LondresNeal's Yard Londres

Old Spitafields Market

Cet ancien abattoir qui a été rénové en halles, et qui abrite désormais un petit marché couvert, est l’un des premiers lieux que j’ai visités à Londres. Comme pour beaucoup, la magie a opéré et je continue de m’y rendre régulièrement tantôt pour déjeuner, ou pour trouver de l’inspiration quand je suis à la recherche de cadeaux à offrir. En effet, de nombreux articles de qualité fabriqués à la main y sont vendus, et je finis presque toujours par trouver quelque chose à acheter ! Pour les amateurs de fromage, je vous avais conseillé Androuet dans un précédent billet consacré aux bonnes adresses pour manger dans la capitale anglaise. Enfin, pour les amateurs de shopping, je vous conseille vivement de visiter la boutique Inspatifields située près des stands de street food, dont la sélection d’objets ne manquera pas de vous faire craquer !

Food Spitafields MarketSpitafields market 4Boutique Spitafields Market 2Boutique Spitafields MarketSpitafields market 3Tables à Spitafields MarketAutour Spitafields MarketThe English Restaurant

Gourmet Burger Kitchen

Je ne suis généralement pas fan des chaînes (Pizza Express, Zizzi, Nando’s, & cie…), mais je dois avouer que j’ai été ravie quand mes copines anglaises m’ont traîné la première fois chez GBK (Covent Garden, Soho, St Pauls, Berners Street). C’est un peu devenu notre spot favori pour le lunch du vendredi midi ! Si les recettes de burgers (£6 – £11) sont vraiment très sympa avec une cuisson medium rare tout à fait convenable, leurs frites de patate douce à la baconnaise (£4,15 – délicieux mélange de bacon et mayonnaise) sont littéralement à tomber !

Voici pour ma sélection, j’espère qu’elle te plaira et te fera découvrir des nouvelles choses sur Londres !  À très vite pour une nouvelle édition  😀

Barbican Conservatory

Londres Royaume Uni

Barbican Conservatory

Il existe un tas de petites choses qui font que mon cœur a balancé davantage du côté de Londres, plutôt que celui de Paris. Depuis j’ai emménagé en Juin 2016, j’ai pu profiter des nombreux coins de verdure qu’offrait la capitale anglaise : Hyde Park, Victoria Park, Regent’s Park sont autant de lieux verts se trouvant en pleine ville et dont nous les citadins pouvons profiter tout au long de l’année !

Barbican Centre

Considérée comme une véritable oasis au milieu d’une jungle urbaine, la serre du Barbican Centre (3ème étage) ouvre gratuitement ses portes certains dimanches de midi à 17 heures. Pour connaître les prochaines dates d’ouverture du Barbican Conservatory, c’est par ici.

Cactus BarbicanDans ce lieu exigu mais étonnant, 2000 variétés de plantes parmi les plus exotiques, ont élu domicile. Cela en fait un lieu idéal pour s’évader durant un après-midi ou s’abriter par temps de pluie. En effet, il est autant possible de méditer, que de s’asseoir sur un banc au cœur de la végétation luxuriante et dessiner, ou encore  d’organiser un shooting photo impromptu.

Barbican Centre PalmierBarbican Centre Serre

Comment se rendre au Barbican Centre ?

Pour les passionnés de flore et de botanique, ou ceux qui ont tout simplement envie de se changer les idées, cette serre est facilement accessible depuis le métro Barbican Station (Metropolitan, Circle et Hammersmith lines).

Barbican CentreBarbican Centre 3

Que peut-on faire d’autre au Barbican Center ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir la main verte pour se rendre au Barbican Center. C’est-à-dire que dans ce lieu culturel qui fait la part belle à l’architecture brute, on peut aussi bien aller à la projection d’un film (bon plan : £6 le lundi pour tous, et £5 pour les -25 ans du lundi au jeudi), que découvrir les expositions en cours, assister à une représentation théâtrale, ou bien déjeuner sur la terrasse.

En parlant de la terrasse, celle-ci vaut largement que l’on s’arrête pour y jeter un coup d’œil. En effet, il s’agit d’un véritable écrin de béton, esthétiquement perturbant, où les enfants peuvent gambader à loisir. De rien, pour l’analyse 😉

Cactus Barbican 2Barbican Centre 4

Je te conseille réellement cette visite qui change, pour un dimanche après-midi où tu t’es levé un peu très tard. À noter aussi qu’il est possible de faire un Afternoon Tea au cœur même de la serre, pour £27,50. Bref, ce fut un détour très chouette pour se ressourcer au calme avant la reprise du lundi, qui m’a aussi rappelé la visite du Botanic Garden de Singapour.

Maltby Street Market

bonnes adresses Londres Royaume Uni

Maltby Street Market

Les jours passent et ne ressemblent pas à Londres, fort heureusement ! Quand la fin de semaine arrive, vient avec elle de nouveaux spots à photographier, de nouveaux plats à goûter, et de nouvelles activités à tester. Ce week-end a été, pour tout te dire, parfait. Plutôt que de lézarder sous la couette et puisque le soleil avait décidé de pointer le bout de son nez, nous avons enfourché nos vélos pour aller à la découverte d’un Londres différent !

Vélos Maltby Street Market

Maltby Street Food Market

Localisé de l’autre côté de Tower Bridge – dont rien que la traversée à vélo (comme à pied) est à couper le souffle – ce marché trendy mais abordable comme on les aime, abrite une vingtaine de stands et de petits restaurants. Rassure-toi, il reste aussi accessible en transport via la Jubilee Line, en t’arrêtant soit à Bermondsey (12 min de marche) ou bien à la station précédente London Bridge (16 min).  A noter que la seconde option te permettra de découvrir Borough Market, le marché le plus connu de la capitale anglaise.

Maltby Street Market 2Pour en revenir au Maltby Street Market, niché dans une rue atypique comme on en trouve beaucoup à Londres (entre d’un côté des docks et de l’autre des habitations lambda), ce fut l’occasion de découvrir de nouvelles recettes à déguster sur le pouce. Ouvert le samedi de 9H à 16H, et le dimanche de 11H à 16H, je te recommande de ne pas y aller trop tard tant il est fréquenté !

Maltby Street MarketLassco Maltby Street MarketSi François a choisi un classique steak frites (£8) – avec oh oui enfin, une cuisson saignante décente – j’ai préféré la fraîcheur de l’ananas et de la coriandre alliée à du chicken satay (£6) !

Food Maltby Street MarketWaffles Maltby Street Market 2Et puisque ça fait des mois que l’on me tanne de goûter ces fameuses gaufres taïwanaises spongieuses (Dhan_Waffle), j’ai enfin cédé à la tentation et en ai commandé 3 au Nutella et 3 au caramel beurre salé (£6). Oui, rien que cela : je ne fais pas souvent les choses à moitié. Pour info, c’était un vrai délice  🙂

PROMENADE SUR LES BORDS DE LA TAMISE

Après cet intermède gourmand, nous sommes revenus par le Blackfriars Bridge et en avons profité pour marcher au bord de la Tamise. C’est une balade que j’adore et que je conseille vivement de faire jusqu’à Buckingham Palace, tout en marquant un stop sous Big Ben ainsi que l’Abbaye de Westminster. Je t’ai concocté un itinéraire ci-dessous, qui même si tu n’es pas équipé, peut se faire facilement en louant un “Boris Bike” ou Santander Cycle à £2 par jour.

London BlackfriarsThe ChardLondon Blackfriars 2London skylineBlackfriars bridgeLondon Eye Big Ben

 

J’espère que cette petite excursion t’aura plu et que surtout, elle t’aura donné envie de découvrir ce petit marché caché. Pour ma part, je trouve que l’option street food est toujours à prendre en compte lors d’un voyage, tant elle permet d’alléger le budget alloué à la nourriture, dont les économies pourront être consacrées à d’autres activités touristiques.

Édimbourg Royaume Uni

Édimbourg en vidéo

J’ai pris énormément de plaisir à monter cette vidéo de notre week-end prolongé à Édimbourg. Je trouve que la vidéo est un format très amusant. En effet, je prends toujours soin de bien choisir les petits moments que je capture afin qu’une fois mis bout à bout, ils puissent raconter une histoire.

Aussi pour ce vlog, j’ai utilisé le logiciel Filmora Wondershare. J’utilisais la version antérieure depuis Singapour, et j’en étais vraiment satisfaite car elle n’impactait pas sur la qualité de mes rushs. Néanmoins, je suis plus que ravie d’avoir fait une mise à jour, car je dispose à présent de pléthore d’effets spéciaux !

Bref dans cette vidéo, tu pourras retrouver les endroits dont je t’ai déjà parlé brièvement dans mon city guide. Toutefois, j’espère que ces plans t’apporteront quand même une nouvelle dimension et te donneront envie d’aller à la découverte de l’Écosse.

“It’s one of the most hauntingly beautiful places in the world, the history is fascinating, the men are handsome and the whisky is delicious. But don’t eat the macaroni pies” – J.K. Rowling à propos de l’Écosse

Arthur’s seat

Arthur's seat 4Arthur's seat

Une visite que j’ai réellement adorée lors de notre séjour à Édimbourg, c’est l’ascension d’Arthur’s Seat. Pourtant jusqu’à la veille, nous n’étions pas certains de pouvoir nous y rendre à cause de la météo. Finalement, nous avons eu un grand soleil pile au moment où nous avons atteint le point culminant (521 mètres d’altitude) de ce volcan éteint : un véritable coup de chance !

Arthur's seat 5Arthur's seat ruine

Il existe plusieurs chemins pour atteindre le sommet du Holyrood Park. Si certains sont balisés, d’autres ne le sont pas. C’est donc à chacun son rythme : les plus sportifs préféreront la montée la plus escarpée sur le flanc droit, tandis que les groupes et les familles se tourneront vers le flanc gauche (versant est) qui comporte davantage de plat. Dans les deux cas, le périple en vaut la chandelle puisque l’on découvre à l’arrivée, une vue imprenable à 360 degrés.

Arthur's seat 2Calton HillAvec le recul, je dois avouer avoir trouvé cette promenade indispensable pour en découvrir un peu plus d’Édimbourg. Le panorama avec d’un côté la mer, et de l’autre la terre (la ville) m’a réellement donné envie d’aller à la découverte des Highlands. Si, bien entendu, je te conseille de t’équiper de bonnes chaussures, ne te décourage pas à l’idée d’entreprendre cette petite grimpette. On a croisé des touristes nullement préparés et qui pourtant ne se sont pas démontés, tant le spectacle tout au long de l’ascension en valait la peine.

Édimbourg : city guide

Édimbourg Royaume Uni

Édimbourg : city guide

Comme pour me préparer à ce week-end en Écosse, j’avais entrepris la semaine précédente la relecture audio du premier tome d’Harry Potter. En effet, J.K. Rowling a vécu et écrit une partie de ses livres à Édimbourg, et il m’est apparu comme évident de me replonger dans les aventures du célèbre sorcier anglais.

Edimbourg météoRues d'EdimbourgEglise St JohnLes rues d'Edimbourg

Pour ce city guide, je vais parcourir “partiellement” notre programme durant notre séjour de 3 jours dans cette jolie ville écossaise. Je consacrerais des articles spéciaux aux lieux qui m’ont véritablement marqués, ainsi cela m’évitera de poster ici 100 photos d’un coup !

Comment se rendre à Édimbourg ?

J’avais shoppé des billets bradés lors du Black Friday en novembre dernier : £30 l’aller-retour en train depuis la gare de King’s Cross (celle où se trouve la fameuse voie 9 3/4) à Londres. C’est en faisant mes recherches pour cet article que je me suis rendue compte qu’il s’agissait d’une super affaire ! En effet, en temps normal, il t’en coûtera environ £200 par personne. A ce prix-là, je te recommande de t’y rendre par avion afin de faire des économies, ou en voiture volante  🙂

La flying Ford des Weasley est carrément plus démente qu’Uber Pool !

Concernant le trajet, il a duré 4h20 avec environ quatre arrêts. Pour ma part, je l’ai trouvé très agréable grâce aux splendides paysages qu’on a eu l’opportunité d’admirer.

Notre programme à Édimbourg

Jour 1 à Édinbourg

Nous entamons notre découverte d’Édimbourg par la visite de la St John Church (entrée gratuite). Si son architecture extérieure ne manque pas d’attirer l’œil, la visite intérieure vaut également le coup.

Voie 9 3/4 à King's Cross LondresSaint wood church, église à Edimbourg

Après cet arrêt, nous commençons à nous diriger vers la terrasse du château. Grâce à l’abonnement de notre hôte Airbnb nous bénéficions d’une entrée gratuite (prix normal : £16,20). La château est l’attraction touristique la plus célèbre de la ville et offre un panorama incroyable, à la fois sur l’ancienne et la nouvelle ville.Chateau Edimbourg d'en bas

Chateau d'edimbourgChateau d'edimbourgVue du Chateau d'EdimbourgChateau d'Edimbourg

Tu ne trouves pas qu’il y a sérieusement un air de ressemblance avec Poudlard ?

Après cette seconde visite culturelle, nous avons descendu le Royal Mile, l’artère principale d’Édimbourg dont le commencement se situe exactement à 1 mile de la résidence de la Reine. Bien qu’elle ait aujourd’hui une vocation commerciale, on a adoré les devantures des boutiques, les pavés irréguliers qui jonchent le sol, mais aussi les drôles de rencontres que nous y avons faites : un joueur de cornemuse en kilt traditionnel, et un magnifique hibou que je te montrerai prochainement en vidéo.

Royal Mile vue du châteauRoyal mile, EdimbourgRoyal mile EdimbourgSt Gile's Cathedral

À partir de ce point, nous avons continué de déambuler dans les ruelles pour rejoindre Calton Hill : une colline chargée d’histoire, aux accents romains médiévaux. C’est de ce lieu hors du temps que nous avons admiré le coucher du soleil.

Vue de Calton Hill, EdimbourgCalton Hill vue du château

JOUR 2 À ÉDINBOURG

Nous entamons cette seconde journée avec une visite guidée orchestrée par Colin. Cet écossais originaire de Glasgow, aujourd’hui avocat, a longtemps été guide aux 4 coins du monde. Cette balade gratuite (pourboires vivement recommandés) à réserver ici, a été passionnante. Colin nous en a appris davantage sur l’histoire de l’Écosse, et bien sûr sur Édimbourg, tout en ne manquant pas de citer quelques références sur Harry Potter et Game of Thrones : #potterhead !

Les hauteurs d'édimbourg

On découvre avec lui les relations tumultueuses de l’Ecosse avec sa grande sœur anglaise, que la licorne est l’animal totem du pays, et que Tom Riddle alias Lord Voldemort – qui repose au cimetière Greyfriars Kirkyard – était une personne totalement insignifiante.

Greyfriars Kirkyard, Edimbourg

Bien sûr, il ne manque pas de nous emmener découvrir Victoria Street qui a inspiré à JK Rowling le Chemin de Traverse, ou encore The Elephant House où elle a écrit à la main les deux premiers tomes de sa saga. Cette rue se trouve à deux pas du Grassmarket, l’endroit idéal pour s’arrêter se réchauffer autour d’une tasse de chocolat, ou prendre une bière dans l’un des 700 pubs que compte la ville.

Victoria streetVictoria street bas

Après cette visite de 2 heures, c’est avec regret que nous quittons ce super guide, pour aller découvrir le National Museum of Scotland (entrée gratuite). Cet intermède culturel nous permet de poser les yeux sur un bijou architectural. Honnêtement, je te recommande à 100% d’y faire un arrêt, simplement pour la beauté de sa verrière !

National museum of Scotland

L’après-midi, nous consacrons une petite heure au shopping (High Street) tandis que la fin des soldes approche à grands pas, puis nous filons aux National Galleries of Scotland (entrée gratuite).

Edimbourg high street vue du chateauEdimbourg high streetRues d'EimbourgCentre ville d'Edimbourg

Le soir nous nous familiarisons avec la gastronomie locale chez Whiski Rooms en goûtant le fameux haggis (panse de brebis farcie), avant de passer le reste de notre soirée à écouter un groupe Rockabilly au Stramash, un bar dansant chaleureux localisé dans une ancienne église.

JOUR 3 À ÉDINBOURG

Le dernier jour, parce que le temps s’y prêtait particulièrement, nous avons décidé d’entreprendre l’ascension du Arthur’s Seat (1h30/2h – requiert de l’endurance). Situé à 20 minutes à pied du centre-ville, il s’agit du point culminant du Holyrood Park. La vue est à couper le souffle, et je pense qu’il s’agit de la visite que j’ai préférée au cours du voyage.

Arthur's seatArthur's seat, EdimbourgArthur's seat, la vue d'en haut

Après cette matinée sportive, nous nous sommes rendus à Dean Village. Il s’agit d’un quartier pittoresque à l’orée du centre ville, plébiscité pour son architecture géorgienne. Bordé d’une rivière, c’était le coin parfait pour profiter une dernière fois d’Édimbourg.

Dean VillageRivière de Dean Village

Infos pratiques sur Édimbourg

Où dormir à Édimbourg ?

On a vécu en Écosse notre meilleure expérience Airbnb. Nous qui sommes des adeptes depuis plusieurs années, avons été formidablement accueillis par Brooke. Pour résumer, c’était 10 fois mieux qu’un hôtel !

Située à 15 petites minutes en bus de centre ville, sa maison offre calme et volupté aux voyageurs. Outre une décoration des plus originales que j’ai adorée et une chambre au confort inouï, Brooke offre à ses convives de nombreuses recommandations. Grâce à elle, nous avons notamment bénéficié d’une entrée gratuite pour la visite du château. Je pense sincèrement qu’elle a contribué à la réussite de notre séjour, tout en nous permettant de profiter en toute intimité.

Comment se déplacer à Édimbourg ?

Honnêtement, je trouve qu’il est hyper facile de se déplacer à pied dans la ville. De plus, ce n’est pas seulement simple, c’est aussi ce qu’il y a de plus agréable. Néanmoins, je dois avouer que les bus sont aussi très pratiques, notamment pour s’abriter en cas d’averse. Il t’en coûtera £1.60 par trajet, ou £4 pour la journée. Et cerise sur la gâteau : la Wi-Fi est disponible à bord, chacun ses priorités  😉

Les transports en commun à Édimbourg

Crédit photo de couverture : Pixabay

Source GIF : Tumblr

Hampstead

Londres Royaume Uni

Hampstead

Comme à notre habitude, après avoir englouti un délicieux brunch maison samedi matin, nous sommes partis à la découverte d’un quartier inconnu : Hampstead, situé dans le nord-ouest de Londres. Ce coin de la capitale et ses adorables airs de village, m’ont presque donné l’envie de chercher un nouvel appartement sur le champ.

Doté d’un superbe parc appelé “Hampstead Heath” et de jolies collines verdoyantes bordées par d’incroyables demeures huppées, c’est le quartier parfait pour faire une parenthèse loin du tumulte citadin. Ce n’est donc pas étonnant que de nombreuses célébrités y détiennent une mansion ou un manoir : qui ne rêverait pas d’y installer son nid douillet ? Il se murmurait même que c’est l’endroit du Royaume-Uni où il y aurait le plus de millionnaires au mètre carré !

Bien éloigné du côté bling-bling et tape à l’œil que pourrait avoir à certains égards Chelsea et Kensignton, Hampstead n’inspire que douceur et bohème. On y trouve de mignonnes petites boutiques et d’agréables cafés, dont il est difficile de résister tant ils respirent la convivialité. A ce propos, c’est l’endroit idéal pour faire des folies en terme de shopping !

Nous perdre dans les allées et ruelles nous a mené de découverte en découverte, qui ne laisserait aucun visiteur indifférent. De plus, nous avons été extrêmement chanceux, puisque la météo nous a gratifié d’un soleil radieux. Impossible pour moi de résister à l’envie de capturer en photo ce si beau décor !

Comment ALLER à Hampstead ?

Si cet article t’a donné l’envie d’en apprendre davantage sur ce quartier, je te suggère deux options :

  • Soit tu te rends directement au tube Hampstead, et tu déambules dans les rues à partir de ce point ;
  • Soit tu fais la ballade à pied (20 minutes) depuis le marché de Camden Town.


Je suis persuadée de n’avoir vu qu’une infime partie des trésors dont regorge Hampstead. Je nous imagine déjà y retourner pique-niquer lorsque les beaux jours referont leur apparition. Hampstead semble être l’un de ces endroits qui évolue avec magie au gré des saisons : quand les bourgeons s’apprêtent à éclore, lorsque les soirées se rallongent et qu’il est possible de dîner tout en profitant du coucher du soleil, quand les premières feuilles mortes tombent peu à peu, mais aussi quand le froid a pointé le bout de son nez et que l’on est emmitouflé dans nos habits les plus chauds. Alors, je te dis à très bientôt joli Hampstead !