Vue de Montjuïc

Barcelone Espagne

Barcelone : City Guide

Quoi de mieux que de célébrer l’arrivée du printemps en Espagne ? Méditerranéenne moi aussi, il était évident que j’avais très envie de découvrir Barcelone. Je dois le dire cette virée de 4 jours en Catalogne fut une réussite, puisque je me suis dit qu’un jour, si je le peux, je viendrai y habiter. D’autre part, bien que je parle le castillan, je n’ai pas rencontré de problème particulier à communiquer avec les habitants que j’ai d’ailleurs trouvés hyper accueillants et bienveillants.

Que faire en 4 jours à Barcelone ?

Jour 1 : jeudi

Après un peu plus de deux heures d’avion depuis l’aéroport de Stansted à Londres, nous avons rapidement rejoint notre Airbnb, puis avons foncé en direction des hauteurs de Barcelone pour découvrir le Parc Güell qui se divise en deux parties.

Hauteurs de Barcelone

Hauteurs de Espagne Barcelone

Hauteurs de Espagne Barcelone

La partie gratuite du parc est véritablement sublime, avec ses chemins de verdure qui laissent aux visiteurs l’opportunité d’explorer les lieux comme ils l’entendent. Au fil de notre marche, on a pu découvrir d’impressionnants points de vue, mais aussi toute l’étendue de la ville. Concernant la partie payante (7€ pour les adultes) sûrement plus poétique, elle donne accès à la Sala Hipóstila, le célèbre banc ondulé de la Plaça de la Natura qui fait la part belle aux mosaïques et à la céramique, les viaducs, et d’autres créations (parfois bizarreries) architecturales.

Parc Guell Barcelone

Parc Guell Viaducs Barcelone

Banc Parc Guell

Par la suite, nous avons décidé de marcher en direction de l’Hospital de la Santa Creu i Saint Pau (inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO). J’ai été totalement ébahie par la beauté du bâtiment art nouveau, qui dénote clairement avec le décor environnant. Mais après tout, c’est à cela que l’on doit la magie de Barcelone  😉

Hospital de la Santa Creu i Saint Pau

Ce qui est idéal, c’est que de ce monument, on peut déjà apercevoir les contours de la Sagrada Familia, qui se trouve à seulement 10 minutes à pied. François souhaitait jauger ma réaction face à cet édifice encore en construction. En effet, j’ai passé de nombreuses minutes plantée devant cette basilique à me demander ce que Gaúdi avait bien voulu représenter. Pour sûr, la prochaine fois je prendrai le temps de la visiter. Nous avons, après cela, fait le tour du monument afin d’apercevoir l’autre façade (ci-dessous), plus moderne.

Sagrada Familia

De la basilique, nous avons rejoint en métro la Barceloneta, ayant décidé d’aller prendre un verre au sky bar du W Hôtel, connu sous le nom d’Eclipse. Après nous être non sans mal arrangés avec l’un des concierges pour qu’il garde nos sac à dos (interdits dans le bar), nous avons gravi en quelques secondes les 26 étages qui nous séparaient de l’établissement. De là, nous avons pu admirer le coucher du soleil sur la plage, tout en sirotant des cocktails fruités (12-14€). Ils étaient certes un peu hors de prix, toutefois, la vue était spectaculaire (je te montrerai ça en vidéo) !

La Barceloneta

Jour 2 : vendredi

Vendredi aura été un peu chaotique. Si le réveil s’est fait sans encombre, et que nous avons dégusté le plus beau des petits déjeuners de notre vie chez Brunch & Cake, la pluie s’est invitée le reste de la journée. À 11h, nous avons néanmoins retrouvé Andrés, de l’organisme Sandemans New Europe Tour découvert lors de notre séjour à Édimbourg, chargé de nous faire découvrir El Gotic. Une nouvelle fois, nous n’avons pas été déçus puisque nous avons pu profiter du savoir d’un guide passionné et passionnant. Ce fut l’occasion d’en apprendre davantage sur l’histoire de l’Espagne : d’Hercules en passant par Christophe Colomb, Franco et Gaúdi ; et de mieux comprendre la volonté d’indépendance de la Catalogne.

Rues de la Barceloneta

Brunch and cake

Pour le déjeuner, j’avais jeté mon dévolu sur les tapas du Bar Lobo, localisé dans une rue parallèle à La Rambla : ce fut un excellent choix, autant du point de vue gustatif (les meilleurs tapas du séjour), que du décor qui nous en a mis pleins les yeux. Après une brève session shopping, nous avons monté les 9 étages d’El Corte Inglés pour déguster une sangria, tout en admirant la vue panoramique sur Barcelone.

El Corte Ingles

Pour terminer la soirée, nous nous sommes rendus à la Boquería pour admirer les étals des marchands. En tant que grande fan des marchés, je regrette un petit peu de ne pas m’y être arrêtée pour manger !

Marché La Boqueria

Marché La Boqueria Jambon

JOUR 3 : samedi

Samedi, le beau temps a refait son apparition dans la capitale catalane. Nous avons entamé la journée par une visite de la Catedral Basílica Metropolitana de Santa Creu i Santa Eulàlia (Cathédrale Sainte-Croix de Barcelone) dont je te recommande vivement de ne pas manquer le cloître.

Cathédrale Sainte-Croix de Barcelone

Puis, nous nous sommes rendus chez Trópico (un autre café instagram friendly), en passant sous le fameux pont néo-gothique Carrer del Bisbe.

Carrer del Bisbe

Barcelone bâtiment

Deux œufs Bénédicte et trois pancakes plus tard, nous prenions le funiculaire pour Montjuïc. Pour la petite histoire, il s’agit d’un lieu qui servait de sépulture à la communauté juive, qui avait pour interdiction d’enterrer ses morts dans la ville. On retrouve aussi à Montjuïc le parc olympique de 1992, dont il semblerait que 90% des installations soient toujours en activité. La balade sur la corniche nous offre des panoramas impressionnants sur Barcelone, dont on peut difficilement se lasser.

Vue de Montjuïc

Montjuïc panorama

Une vingtaine de minutes après avoir quitté la station, nous arrivons aux Jardines de Mossèn Costa i Llobera, dont le décor rappelle le désert américain. Si l’on y a croisé très peu de touristes, on a en revanche pu voir qu’il servait d’arrière-plan pour plusieurs shootings photos (du coup, nous aussi on se l’est joué “stars” 😉 ).

Jardines de Mossèn Costa i Llobera

Jardines de Mossèn Costa i Llobera

Après cette brève excursion, nous avons rebroussé chemin afin d’avancer en direction du Museu Nacional d’Art de Catalunya et de la Plaça Espanya.

Museu Nacional d'Art de Catalunya

Museu Nacional d'Art de Catalunya

Plaça Espanya

Plaça Espanya

En début d’après-midi, nous avons repris le métro pour aller en direction du quartier d’El Born. Nous nous sommes attablés à Morelia pour reprendre des forces, un restaurant argentin qui sert de succulents empañadas. C’est qu’ensuite nous avions prévu de nous rendre à l’outlet de Mango (disponible aussi en ligne), afin de faire quelques emplettes. Mais tout d’abord, nous avons découvert l’Arc de Triomf, ainsi que le parc de la Ciutadella.

Arc de Triomf

Arc de Triomf

Parc de la Ciutadella

La nuit tombée, pour célébrer notre dernière soirée dans la ville, nous avons filé sur les abords de la Barceloneta pour dîner au FOC (un restaurant à l’ambiance beach club), réputé pour ses saveurs latines !

JOUR 4 : dimanche

Dimanche, c’est notre dernier jour à Barcelone. Après un bon petit déjeuner, nous sommes allés à la découverte des façades imaginées par Gaudí, dans le Quadrat d’or : la Casa Batlló, la Perdreda, et la Casa Mila.

Casa Batllo

Casa Batllo

La Pedrera

J’avais aussi repéré un autre endroit à visiter dans le coin : la Parròquia de la Puríssima Concepció dans l’Exiample, un endroit atypique dont on ne soupçonnerait pas l’existence. Ce détour nous a conduit ensuite au quartier de Gracia où l’on s’est senti si bien, que l’on s’est dit qu’on y habiterait si un jour l’opportunité de vivre en Catalogne se présentait.

Parròquia de la Puríssima Concepció

Où dormir à Barcelone ?

Comme d’habitude, j’avais réservé un Airbnb. Cette fois-ci j’avais choisi El Gotic pour sa localisation idéale. Niché à proximité de la Barceloneta, ce logement nous a permis de faire de nombreuses économies sur le transport. Très animé de nuit comme de jour, il peut s’avérer parfois bruyant. Quant à l’appartement en lui-même, il était assez ancien et peu lumineux, mais très grand et fonctionnel.

Les transports à Barcelone

Nous avons dépensé moins de 20€ à deux en titres de transport : avec 2 cartes T10 (9,95€ l’unité). Le ticket T10 permet de faire 10 trajets en zone 1, c’est-à-dire là où se trouvent les principaux lieux touristiques. Ce billet est très avantageux, puisqu’un trajet simple vaut la modique somme de 2,15€. De plus, il peut être partagé par plusieurs membres d’un groupe !

J’espère que ce guide touristique de Barcelone t’aura plu. Je pense compléter cette rubrique avec une vidéo et un article bonnes adresses ! À très vite  😛

Ecrire un mot doux

Comments (3)