Uncategorized

Athènes : City Guide

Si pour beaucoup les vacances d’été débutent en juillet, de notre côté c’est à la toute fin du mois d’août que nous sommes partis en Grèce. Nous avons fait trois arrêts : Athènes, puis dans les Cyclades, sur les îles de Páros et Santorini. Ce premier billet estival sera consacré uniquement à la capitale grecque.

J’avais quelques apriori à propos d’Athènes puisque de nombreuses connaissances n’avaient pas apprécié cette ville “en crise”. Eh bien moi, j’ai adoré. Nous y sommes restés 2 jours en arrivant, puis 2 jours à nouveau à la fin de notre séjour. J’ai trouvé l’atmosphère de la ville tranquille, bien plus légère que ce que l’on m’avait dit. C’est peut-être dû à la période que nous avions choisie, bien plus calme que le reste de l’été.

Quoi faire à Athènes ?

  • L’Acropole : c’est une évidence de visiter ce site archéologique quand on est de passage à Athènes. Que l’on s’intéresse à la Mythologie, ou non, cet incontournable nous plonge à corps perdu dans l’Histoire et offre une vue grandiose sur la capitale – 20€ la journée, auxquels tu pourras ajouter 20€ pour obtenir une visite guidée.

L'Acropole d'AthènesVue de l'Acropole d'AthènesL'Acropole d'AthènesL'Acropole d'AthènesL'Acropole d'Athènes

  • Le Pirée (Piraeus ou ο Πειραιάς) : on a passé une super après-midi dans cette zone, où François a même piqué une tête dans l’eau chaude d’Athènes. Si jamais tu as prévu de prendre un ferry pour te rendre dans les îles, n’hésite pas à venir retirer tes tickets en avance et en profiter pour visiter le coin. On y a vu les églises les plus incroyables de la capitale, toutes dans un style bien différent. Voici donc notre itinéraire d’une heure de marche à entrecouper bien sûr, d’une pause glace et pourquoi pas d’une baignade dans les eaux chaudes d’Athènes.

Le PiréeEglise à le PiréeLe Pirée

  • Free walking tour : c’est devenu une tradition à chacun de mes voyages. Les guides ont toujours l’art et la manière de rendre l’Histoire plus passionnante grâce à leurs anecdotes. Cette fois-ci c’est Katia, une grecque d’adoption qui nous fait découvrir ses endroits favoris.
  • La trilogie athénienne : la Bibliothèque Nationale, l’Université et l’Académie, trois impressionnants monuments de style néoclassique, situés sur la rue Panepistimiou.

Trilogie athénienneTrilogie AthénienneTrilogie athénienne

  • Le jardin national : situé à deux pas du parlement, il est très rafraîchissant d’y déambuler.
  • La relève de la garde devant le parlement : pour le côté folklorique de la chose.  Des soldats moustachus en jupe, ça ne t’intrigue pas ?
  • Le stade panathénaïque : bien qu’une visite payante soit possible (5€ avec audio-guide), je me suis contentée d’admirer cette installation de l’extérieur.
  • Le temple de Zeus : aussi observable de l’extérieur, ce sanctuaire dont il reste peu de vestiges se visite rapidement (tarif : 2€).
  • La porte d’Hadrien : cette construction fait face au temple de Zeus et symbolise l’entrée de la nouvelle Athènes.

La porte d'Hadrien

  • Le quartier de Pláka : dédale de ruelles certes touristiques mais bourrées de charme, c’est le lieu idéal pour faire ses emplettes de souvenirs. J’ai d’ailleurs trouvé les boutiques très belles (je pressentais du cheap), notamment pour tout ce qui est bijoux. Côté souvenirs, je te conseille la boutique Anamnesia qui décline des motifs imaginés par des designers grecques sur des tote bags, mugs, articles de papeterie, coques de téléphone… Cette boutique de trouve aussi à l’aéroport.
  • Le quartier d’Anafiotika : localisé à quelques pas de Pláka, ce secteur très pittoresque est un aperçu dans la ville de ce qui t’attend sur les îles grecques : des ruelles plus étroites les unes que les autres, des maisons immaculées aux volets bleus, des bougainvilliers…
  • La place Monastiraki : poumon de la capitale et principale arrêt de métro, ce lieu offre une sublime vue de l’Acropole.

Place MonastirakiAthènes

Point pratique : dans le cas où tu aurais besoin d’une conciergerie, le Help Desk propose de large casiers pour 8€ la journée (assez grand pour contenir une grande valise, ou bien deux backpacks dans notre cas).

Où manger à Athènes ?

J’avais repéré de nombreuses adresses avant mon départ, mais je dois avouer qu’il me paraît difficile d’être déçu par la gastronomie locale !

  • Chez Violette : ce fut notre adresse favorite à Athènes, si bien qu’on rêvait déjà d’y retourner lorsque nous séjournions encore dans les Cyclades. On y trouve une cuisine moderne à mi-chemin entre la gastronomie grecque et française. Nous avons partagé un burger grec, un risotto de la mer et une salade de quinoa figues et cranberries. Tous les mezzes (bien qu’il ne s’agisse pas de plats à proprement parlé) sont frais, savoureux et copieux. De plus, le cadre est à tomber. Agencé dans un jardin ombragé, cette table de maître est parfaite pour partager un repas entre amis ou entre amoureux (30€ pour 2 plats, une entrée et du vin de table).
  • Métropolis sandwich : pour les journées un peu plus speed où l’on préfère ne pas s’attarder en terrasse au profit d’un déjeuner bon mais rapide sur le pouce, je te conseille cette adresse. L’équipe conçoit des sandwichs gourmets et des salades hyper gourmandes (15€ pour 2 sandwichs et une salade).
  • Sfika : petite adresse à l’abri du brouhaha touristique et suggérée par notre guide locale, on y trouve des plats simples et traditionnels servis avec beaucoup de convivialité (16€ pour 3 mezzes).
  • Forteen : un magnifique lieu doté d’une gigantesque verrière ainsi que d’une grande terrasse, qui propose une carte internationale à petits prix (18,50€ pour 2 plats et une boisson).

Athènes

Où boire un verre ?

  • A for Athens : apparemment le rooftop le plus grandiose de la ville. Les prix des cocktails sont élevés mais la vue est spectaculaire, particulièrement au coucher du soleil où l’on peut admirer l’Acropole s’embraser (9,50€ pour une bière et un soda).

A for Athens

  • Six d.o.g.s : ce bar niché entre plusieurs immeubles offre une cour intérieure totalement végétalisée et donc un endroit propice pour faire la fête les pieds dans le sable, au cœur de la capitale (10€ pour 2 virgin cocktails).
  • If Café : un bar musical à la décoration atypique mais hyper chaleureuse, divin pour y faire une pause café (8,50€ pour un jus d’oranges pressées et un expresso glacé, une spécialité grecque).

Se déplacer à Athènes

  • Le métro est facile d’utilisation : tous les panneaux sont traduits en phonétiques et permettent de se repérer aisément. Il faudra débourser 1,80€ pour un aller. Cela dit j’ai trouvé que de nombreux points d’intérêt étaient facilement accessibles à pied, et qu’il était hyper agréable de se perdre dans les rues d’Athènes.
  • Pour se rendre en ville depuis l’aéroport, je te recommande le métro (10€ par personne ou 18€ à 2, à condition de payer en espèces) ou bien le bus X95 (6€ par personne).
  • Uber est disponible à Athènes : en fin de soirée, nous avons payé 5,30€ pour un trajet de 15-20 minutes.

Où dormir à Athènes ?

  • Nous avons atterri à Athènes vers 11h et avons rejoint directement notre Airbnb situé à Exárcheia (à proximité du métro Panepistimio, et à 30 minutes de marche de la place Monastiraki), le quartier contestataire de la ville. Nous avons beaucoup apprécié ce logement situé sur les hauteurs de la ville. Calme et hyper bien agencé, il a été notre point de chute durant deux jours. Notre hôte a été très arrangeante et je recommande à 100% cet appartement/studio aux couples ou à deux travel buddies à la recherche de confort à un prix abordable (33€ par nuit) !

Exárcheia Athènes

  • À notre retour des Cyclades, j’avais choisi un autre Airbnb situé cette fois-ci au pied de l’Acropole puisque nous allions y consacrer une journée. Cette fois-ci la communication avec l’hôte n’a pas été optimale. Néanmoins, une fois que nous avons pu prendre possession des lieux, nous avons apprécié ce très grand deux pièces dont le coût était une fois encore hyper attractif à nos yeux (36€ par nuit).

Ecrire un mot doux