Kuala Lumpur Malaisie Voyages

3 jours à Kuala Lumpur

La semaine dernière, profitant d’un week-end prolongé, nous avons pris nos cliques et nos claques en direction de Kuala Lumpur.

KL TowerTours Petronas Kuala Lumpur

La capitale malaisienne ne nous avait jamais vraiment fait rêver et n’était pas sur notre bucket list. Cependant on s’est décidé à prendre le bus sur un léger coup de tête, histoire de nous faire notre propre avis. On a à présent aucun regret, d’autant plus que nous avons adoré notre séjour !

Mosquée Kuala LumpurBatu Caves à Kuala LumpurBatu Caves en Malaisie

Après presque six mois passés à Singapour, j’ai remarqué que la Malaisie était souvent boudée des expats occidentaux. En effet, on lui préfère souvent la Thaïlande, le Vietnam ou encore l’Indonésie. Pourtant dans notre cas, on ne peut pas dire qu’on n’ait pas profité de sa proximité avec la Ville du Lion puisque nous nous y sommes rendus par trois fois. La première fois, c’était pour découvrir l’île sauvage de Tioman et la seconde fois pour visiter la mignonne Melacca. Trois voyages et trois paysages différents.

Palais Sultan Kuala LumpurStatue Batu Caves

Aller à Kuala Lumpur depuis Singapour

 Kuala Lumpur est très accessible par avion et peu onéreux : en moyenne 35€ l’aller par personne. Cependant, si comme nous tu souhaites prendre le bus, voici mes conseils :

  • Départ de Woodland Checkpoint, Singapour
  • Traversée de la frontière à bord du bus n°170
  • Arrêt à la douane
  • Reprise du bus n°170
  • Arrivée au Terminal de Larkin à Johor Bahru, Malaisie
  • Une fois au terminal, prendre un bus direction Kuala Lumpur. Il y a de très nombreuses compagnies qui proposent ce voyage. Tu peux acheter tes places le Jour J ou bien les prendre à l’avance sur ce site. Si tu choisis cette dernière option, veille à partir de Singapour avec de l’avance car la traversée de la frontière a une durée aléatoire (45min à plusieurs heures, selon l’affluence) ! Dans notre cas, nous avions cette fois pris la compagnie City Holiday à l’aller et KKKL pour le retour. Le trajet dure 4H30 avec des pauses et coûte 20€ A/R par personne.
  • Tu arriveras finalement au la gare routière de Kuala Lumpur “Terminal Bersepadu Selatan” située à 15-20 minutes du centre ville et facilement accessible par le métro jusqu’à la gare princiaple KL Sentral.

Vue KL City ParkSinges aux Batu Caves

Pourquoi j’ai adoré Kuala Lumpur ?

C’est une ville de contrastes comme on en trouve typiquement en Asie. Aussi, c’était pour moi la première fois que j’explorais le côté oriental et musulman de ce continent. Habituée aux paysages bouddhistes entrecoupés de pagodes, j’ai adoré visiter les magnifiques mosquées qui m’ont facinées. Cette immersion dans un culture différente a réellement été une découverte. D’autre part, il y a un melting-pot plus prononcé qu’en Thaïlande ce qui rend Kuala Lumpur unique en son genre.

Les marches des Batu Caves

Les visites à Kuala Lumpur

Sachant que nous allions nous rendre une nouvelle fois pour y faire étape durant notre road-trip, nous n’avons pas fait tous les incontournables dès cette première visite. Néanmoins, je suis en mesure de te donner une petite liste de mes bonnes adresses :

  • Bangsar : ce quartier central – plutôt expat – de Kuala Lumpur te donnera un nouvel aperçu de la capitale malaisienne. Situé à seulement une station de KL Sentral, tu y trouveras de nombreux cafés et restaurants tous plus cozy les uns que les autres. Loin d’être entouré de gratte-ciels, Bangsar est un lieu convivial pour prendre un verre et dîner.
  • Central Market : ce marché couvert fait partie des incontournables de la ville. C’est un très joli bâtiment bleu. Par contre, ne t’attends guère à y trouver des produits typiques. De notre côté, on a aimé y faire une pause fish spa / pédicure et profiter de la climatisation durant une averse.
  • Masjid Jamek : située à deux pas du Central Market, cette mosquée est la plus ancienne érigée dans la capitale malaisienne.
  • Merdeka Square : la place de l’indépendance aussi située près de Chinatown et Central Market, cette place où se trouve le porte-drapeau le plus élevé du monde te donnera un aperçu des contrastes régnant à Kuala Lumpur. Au premier plan, tu apprécieras les vieux édifices comme La galerie d’art ou le musée du textile ; et en arrière-plan les gratte-ciels les plus récents.
  • Old Railway Station : impossible de louper ce magnifique édifice. Située tout près de la mosquée nationale et accessible à pied, elle fût bâtie en 1886. J’ai tout simplement était éblouie par son style mauresque, colonial et indien.
  • Petronas Twin Towers : à l’opposé du design du monument précédent, les tours Petronas ont été inaugurées en 1998 et mesurent 452 mètres de hauteur. C’est un peu ce que l’Empire State Building est à New-York. Néanmoins, nous ne les avons pas visitées : on avait un meilleur plan.
  • KL City Park : un joli parc où se reposait après quelques heures de marche, et dont la vue donne sur les fameuses tours jumelles. Il est accessible via le centre commercial situé au pied des Tours Petronas.
  • Café “Tous les jours” : que d’éloges pour cette chaîne qui nous a servi de très bons petits-déjeuners et brunchs durant notre séjour !
  • Batu Caves : c’est clairement la visite qui nous a le plus transportée à Kuala Lumpur. Il s’agit d’un ensemble de grottes, aménagées en temples, dans une colline calcaire située à 30 minutes du centre-ville. Il s’agit aussi du plus grand sanctuaire hindou en localisé en dehors de l’Inde. Vous y croiserez de nombreux singes, contre qui il te faudra te prémunir, crois moi ! Pour s’y rendre, prendre un métro de KL Sentral pour 1€ environ l’A/R. La visite, quant à elle, est gratuite. Néanmoins, il existe une seconde grotte qui elle est payante, visible à environ 2min18 de la vidéo.
  • Masjid Albukhari : une magnifique mosquée au dôme bleu turquoise que l’on a pu voir que de l’extérieur. Mais il est certain que nous la visiterons lors de notre prochain séjour. Côté localisaiton, elle est située tout près du mall Berjaya Time Square.
  • Berjaya Time Square : c’est un gigantesque centre commercial où faire de très bonnes affaires et qui possède en son sein son propre parc d’attraction, à l’instar du ToysRus de Time Square (New York).
  • Bar Helipad : un très bon plan pour profiter du panorama de Kuala Lumpur. Il s’agit d’un véritable helipad, qui se transforme en bar. Situé au 34ème étage de la tour Menara KH, tu seras impressionné par la hauteur et la vue. Attention, si tu as le vertige, il n’y a pas de barrières ! L’entrée est gratuite sous réserve de consommer un verre à environ 8€. Tenue correcte exigée.
  • Chinatown : de très beaux temples à découvrir, mais aussi le lieu de vente de très nombreuses contre-façons. Je dirai qu’il a des airs plus authentiques que celui de Singapour  😀
  • La mosquée nationale Masjid Negara : il s’agit de l’une des mosquée les plus grandes d’Asie du Sud-Est pouvant accueillir jusqu’à 15000 personnes les vendredis. Construite en 1965 et rénovée en 1987, elle est essentiellement faite de matériaux modernes.

Se loger à Kuala Lumpur

Comme d’habitude nous avions réservé un AirBnB dans le quartier de Bangsar. La localisation était vraiment top pour le coup, car centrale, mais éloigné du tumulte citadin ! Bien sûr, tu peux choisir de prendre un hôtel ou une guest-house : c’est d’ailleurs ce que nous avons fait lors de notre second séjour à Kuala Lumpur.

Palais Sultan Kuala LumpurStatue Batu Caves

 Musique ♬

Crédit photo de couverture : Pixabay

Ecrire un mot doux

Comments (9)

  1. Je découvre avec bonheur ton blog plein de super conseils et tes magnifiques photos. J’ai eu grâce à toi une vision nouvelle de Kuala Lumpur, je crois que je n’avais jamais vu ces endroits là sur les blogs ! Merci pour le guide super complet, j’épingle. Je reviendrai ici, promis !

    1. Merci 1000 fois pour ton message qui me met de bonne humeur ! Si jamais tu prévois prochainement un voyage en Asie du Sud-Est, n’hésite pas à revenir vers moi, si je peux t’aider en quoi que ce soit 🙂

    1. C’est un très beau continent l’Asie et en plus très abordable!
      C’est super intéressant d’y voyager alors que les paysages sont en plein changement (les buildings poussent à une allure folle).